Jean-Luc Lahaye traqué : le passé judiciaire le rattrape ! les détails.

Le public de Jean-Luc Lahaye n’a pas dû apprécier. Attendue au Fabu’Loos Music Food Truck Festival de Loos (Hauts-de-France) le 24 septembre, la star des années 80 n’était pas prévue. L’annonce de son concert a suscité un tollé sur Facebook. « N’avez-vous pas honte d’inviter un pédophile ? », « La ville va retrouver une belle image… », « Gardez vos filles près de vous ! », sont quelques-uns des commentaires cités par Le Figaro.

Jean-Luc Lahaye

Le concert de Jean-Luc Lahaye lors d’un festival dans la région Hauts-de-France a été annulé. La raison exacte dévoilée ?

Sous la pression des associations féministes sur les réseaux sociaux, le concert de Jean-Luc Lahaye a été annulé. La ville a annoncé que l’une des sociétés organisatrices de l’événement, Divan Production, avait pris cette décision.

De son côté, la ville de Loos a déclaré que « l’artiste est finalement indisponible », ajoutant qu’elle « regrette si l’information a pu heurter certaines personnes ».

Jean-Luc Lahaye femme

Jean-Luc Lahaye condamné pour corruption de mineurs.

Jean-Luc Lahaye (68 ans) a vu son passé judiciaire refaire surface : en 2015, il a été condamné à un an de prison avec sursis pour « corruption de mineurs », après avoir incité une adolescente de 14 ans à des échanges sexuels sur internet.

Huit ans plus tôt, il avait déjà été condamné à une amende de 10 000 euros pour avoir eu des relations intimes avec une jeune fille de 15 ans.

Cela ne l’a pas empêché de se produire l’an dernier à Haubourdin, près de Loos. Il a fait salle comble et il n’y a pas eu de polémique », se souvient Stéphane Lelièvre, l’un des co-organisateurs de La Voix du Nord.

C’était dans la région, c’était une opportunité de rendre le festival plus grand. Évidemment, je suis contre tout ce qui est hors la loi. Mais sommes-nous condamnés à la vie quand elle a purgé sa peine ? »

Jean-Luc Lahaye en prison pendant 6 mois : « C’était très dur ».

Avant son succès dans les années 1980, Jean-Luc Lahaye a connu des moments difficiles. Fils de la famille Dass, le chanteur, connu pour ses nombreuses controverses, n’a pas eu une enfance heureuse.

Ce mercredi 3 février, il s’est entretenu avec l’animatrice Évelyne Thomas sur Non Stop People pour revenir sur cette période complexe de sa vie. Pour l’occasion, il a évoqué le jour où il a été emprisonné à Fresnes pendant six mois. « J’avais fait des choses stupides.

A cette époque, avec les camarades de la Dass, comme j’étais l’un des plus jeunes, je me suis souvent laissé influencer par les plus anciens.

Notre mode de vie était d’emprunter des voitures, mais on ne les vendait pas, on les laissait dans une rue déserte, juste pour se déplacer, pour aller chercher des nanas.

Un jour, on s’est fait prendre. Comme j’avais à l’époque pas mal de dossiers de police, quelques bêtises, quelques bagarres, le juge n’a pas été aussi tolérant que je l’aurais souhaité. Il m’a envoyé à Fresnes », a-t-il expliqué.

L’artiste Jean-Luc Lahaye, qui est très amoureux de sa compagne Paola, ne garde pas un très bon souvenir de son séjour en prison :

« C’était très dur. Pas le fait d’être enfermé, mais le fait d’être d’humeur combative parce que les jeunes en prison, les cellules sont ouvertes et il y a toujours des gars qui veulent profiter des autres, et ça finissait toujours par une bagarre », a-t-il révélé ».

Jean-Luc Lahaye

Il a poursuivi : « Quant à moi, il ne faut pas me chercher, je n’étais pas forcément le dernier. Il y avait toujours des problèmes, je me suis souvent retrouvé en isolement, c’est-à-dire dans la prison de la prison », confie-t-il.

Un combat qui lui tient à cœur.

Malgré les coups durs, Jean-Luc Lahaye a toujours eu la volonté de s’en sortir. Il y a quelques années, il a fondé l’association Cent familles pour aider les enfants défavorisés.

Une façon de ne pas oublier d’où il vient et de rendre ce qu’il a reçu :

« Mon ami Claude Nougaro est venu à l’inauguration et m’a dit :

‘Jean-Luc, en créant cette association, tu aides ta propre enfance’. Je rendais à la République ce qu’elle m’avait donné. donné. Je dois tout à cette institution qu’on appelle la Dass », avait-il révélé dans Gotha Magazine.


Pierrette Rajaonasy

J'adore particulièrement toutes les actualités people et les séries Netflix, deux sujets pourtant diamétralement opposés que l'on retrouve sur ce magazine francophone ! Je partage donc mon opinion assez régulièrement dans mes articles sur le site.