Jean-Jacques Goldman vaut de l’or, salaire étourdissant, demeure de luxe !

Jean-Jacques Goldman est-il doux en musique et dur en affaires ? A en juger par les revenus impressionnants qu’il a réussi à négocier pendant toute sa carrière musicale, il semblerait que oui !

Jean-Jacques Goldman

Jean-Jacques Goldman est-il riche ? C’est un euphémisme ! L’artiste, qui fête son soixante-dixième anniversaire, est visiblement à l’abri du besoin.

La pause dans sa carrière musicale en 2004 ne l’empêche pas d’accumuler des sommes d’argent phénoménales.

La fortune de Jean-Jacques Goldman : d’énormes royalties

Jean-Jacques Goldman fortune

En 2007, un « Document de Complément d’enquête » révèle l’incroyable salaire que l’une des personnalités préférées des Français a réussi à négocier. Force est de constater que le succès artistique de l’auteur, compositeur et interprète ne date pas d’hier.

Et les titres diffusés quotidiennement sur toutes les radios de France et de Navarre sont légion. Grâce à son jeune frère Robert Goldman, Jean-Jacques Goldman dispose aujourd’hui de l’un des meilleurs contrats de la chanson française.

En tant qu’auteur-compositeur et/ou interprète, ses royalties atteindraient 25%, voire 30%. Un pourcentage faramineux comparé aux royalties habituellement attribuées aux artistes français. Celles-ci se situent généralement entre 7 et 8 %.

Comme le souligne Ton Mag, l’artiste a vendu pas moins de 28 millions de disques depuis ses débuts. Cela implique qu’il aurait perçu une centaine de millions d’euros de royalties au total. Or, selon le site d’information sur les célébrités People Act Magazine, la fortune totale du musicien est estimée à pas moins de cinq millions d’euros. Le chanteur possède également une belle maison dans le sud du pays ainsi que sa société de production basée en région parisienne.

La fortune de Jean-Jacques Goldman : un répertoire de 2 millions d’euros par an ! Mais ce n’est pas tout !

En effet, Jean-Jacques Goldman – qui a été élu personnalité préférée des Français en 2017 – peut se targuer d’être l’un des artistes les plus écoutés de France. Cela n’est pas sans incidence sur ses revenus, puisqu’il reçoit chaque année une somme très généreuse de la Sacem. Une rente attribuée aux ventes mais surtout aux nombreuses diffusions de ses chansons (les siennes mais aussi celles qu’il a composées pour d’autres artistes). Au total, il toucherait pas moins de 2 millions d’euros par an.

La fortune de Jean-Jacques Goldman : Le chic londonien

Côté immobilier cette fois, Jean-Jacques Goldman aurait décidé de vivre à Londres depuis la fin de l’année 2016. Le loyer mensuel s’élève à 50 000 euros.

Une décision qui, comme l’indiquent différents médias, n’est pas liée à des raisons fiscales, mais plutôt à la volonté de l’artiste de retrouver l’anonymat et d’offrir à ses filles un autre mode de vie culturel tout en continuant à payer des impôts en France.

Il se murmure également que Jean-Jacques Goldman, craignant une déception au moment des élections présidentielles de 2017, aurait souhaité anticiper cette échéance et prendre son envol loin du tumulte électoral.

Jean-Jacques Goldman : Les révélations rares de son producteur de spectacle !

Si Thirry Suc travaille depuis des décennies avec les plus grands artistes de la chanson française, c’est Jean-Jacques Goldman qui lui a donné sa chance en se lançant dans la production de spectacles !

Mylène Farmer, Etienne Daho, Valérie Lemercier, Calogero, Zazie, MC Solaar, Michel Sardou. Thierry Suc produit depuis plus de 35 ans les tournées des plus grands artistes de la scène française, mais un seul d’entre eux a changé sa vie.

Il s’agit de Jean-Jacques Goldman. Dans une interview accordée au Monde, cet amoureux du spectacle est revenu sur sa rencontre avec cet artiste que l’on aimerait tous voir un jour sur scène !

Thierry Suc et Jean-Jacques Goldman se sont rencontrés pour la première fois en 1981. En pleine promotion de son single Il suffira d’un signe à Lyon, le chanteur connaît déjà un grand succès. Qu’à cela ne tienne, il refuse de se produire sur scène à l’époque !

Conscient de son potentiel, le producteur de l’émission lui laisse tout de même sa carte. Un an plus tard, Quand la musique est bonne, le deuxième album de Jean-Jacques Goldman, devient un incontournable ! Lucide sur le fait qu’il ne pourra pas échapper à la scène cette fois-ci, le musicien décide de contacter Thierry Suc.

Jean-Jacques Goldman

Une première société lancée en 1983, une voiture d’occasion achetée dans la foulée et un prodige de la chanson française en devenir à ses côtés, Thierry Suc s’investit corps et âme dans la production de centaines de concerts de Jean-Jacques Goldman jusqu’en 1991 !

Des souvenirs inoubliables pour le producteur de spectacles qui est resté en très bons termes avec le chanteur aujourd’hui retraité. Nous ne sommes jamais nostalgiques, même si je lui ai proposé plusieurs fois de revenir. Mais sa carrière est derrière lui. Il est parti sans savoir qu’il partait, a confié Thierry Suc à nos confrères du Monde. Des anecdotes précieuses.


Pierrette Rajaonasy

J'adore particulièrement toutes les actualités people et les séries Netflix, deux sujets pourtant diamétralement opposés que l'on retrouve sur ce magazine francophone ! Je partage donc mon opinion assez régulièrement dans mes articles sur le site.