Jean-Jacques Goldman mal après une très grosse dispute, une brouille énorme.

Manu Katché était l’invité du Club de l’été sur Europe 1. Le musicien est notamment revenu sur cette brouille qui l’a éloigné un temps de Jean-Jacques Goldman.

Goldman

Manu Katché a marqué les téléspectateurs, notamment par son franc-parler, surtout face à Jean-Jacques Goldman, la star française.

Goldman sous le choc ! Celui qui a été le batteur du chanteur Peter Gabriel n’a jamais eu de franc-parler. Ce qui lui a valu de se brouiller avec certains de ses collègues, à commencer par certains membres du jury du télé-crochet de M6, comme André Manoukian. “Nous nous sommes un peu brouillés, mais rien de grave. On aime la même musique, donc on ne peut pas être à couteaux tirés”, confiait l’ex de Liane Foly il y a quelques années.

jean jacques goldman mal

Jean-Jacques Goldman a longtemps gardé une dent contre Manu Katché

L’ancien candidat d’American Idol, qui a travaillé sur l’album Positif de Jean-Jacques Goldman en 1984, raconte que cette collaboration a connu une fin plutôt malheureuse. “Quand j’ai été contacté pour faire l’album Positif, j’étais dans ce trip Toto, ce groupe californien avec des musiciens exceptionnels qui avaient formé un groupe et qui jouaient du rock. Avec mes potes Jean-Yves D’Angelo au clavier et Kamil Rustam à la guitare, on voulait faire quelque chose comme ça en France. Tout d’un coup, Jean-Jacques nous a contactés pour jouer sur l’album. Nous étions ravis, c’était génial”, raconte Manu Katché.

jean jacques goldman belgique

Mais le batteur est vite déçu. “On s’est retrouvé en tournée avec lui. En tournée, on s’est vraiment dit : ‘Voilà, on va jouer un peu de rock’, un peu à l’américaine, entre guillemets. Un groupe de rock ! Et au final, on s’est retrouvé à faire un vrai spectacle de variétés, en baissant le volume, avec toutes les petites filles devant habillées comme lui. Ce n’était pas mon truc alors je lui ai dit. Il dit alors : “Il n’a pas aimé. Et puis on s’est un peu…”, explique le musicien avant de conclure : “Depuis, tout va bien et j’ai énormément de respect pour Jean-Jacques Goldman car c’est une personne assez incroyable. Mais nous n’étions pas dans la même veine musicale.

Jean-Jacques Goldman : sa première interview en Belgique

Je ne m’en attribue pas le mérite, mais la première interview de Jean-Jacques Goldman en Belgique a été réalisée par moi en septembre 1981 ! Il s’agissait d’un retour de courtoisie. Jean-Jacques avait été engagé pour venir chanter dans une émission de télé ringarde et c’était une sorte de faveur accordée par la production de la télé au label CBS et en particulier à son attachée de presse française Suzy qui s’occupait de l’export. La production TV savait qu’en échange de ce service rendu par la programmation d’un jeune inconnu fraîchement débarqué, elle recevrait un retour d’ascenseur comparable à un monte-charge dont les étages s’appellent Cabrel, Chamfort, Iglesias, Jakie Quartz, Louis Chedid…

jean jacques goldman album

Autant pour rendre service à Suzy (qui était aussi le manager de Trust) que pour occuper Jean-Jacques, j’accepte de faire son interview sans rien savoir de lui. Elle me rassure, me dit de ne pas m’inquiéter, qu’il est super sympa et qu’il peut parler de presque tout, à commencer par son ancien groupe Taï Phong qu’il vient de quitter. Du coup, je ne me sentais plus complètement désemparée. Je connaissais la chanson Sister Jane, donc on commençait par là et puis on voyait.

Les quinze minutes que nous avions concédées sont devenues deux heures de conversation passionnante et nous sommes partis en nous promettant de nous revoir. Je l’ai revu, tout le temps, partout, sur toutes les chaînes, sans arrêt. Il était devenu le phénomène Goldman. Il s’en souvenait car pendant des années, il nous arrivait de nous croiser et, à chaque fois, Jean-Jacques changeait de voie, traversait un couloir ou une pièce pour venir me saluer et me demander comment j’allais. Un jour, nous nous sommes rencontrés dans un café bruxellois pittoresque à l’architecture Art déco, l’Ultieme Hallucinatie.

Goldman

C’était en 1986 et Claude Gassian, un célèbre photographe, une sorte d’Anton Corbijn français, réalisait un album sur Jean-Jacques Goldman. Il me demande si cela me dérange qu’il travaille pendant notre entretien. Bien sûr que non, ça ne me dérange pas. Et toute l’interview est couverte par les sons du déclencheur automatique de Gassian, qui donnent à l’enregistrement une atmosphère semblable à un essaim d’abeilles tournant autour de nous, mais à laquelle on s’habitue vite.

“Je connaissais la chanson Sister Jane, alors on commençait par là et on voyait ce qui se passait.”

Vingt-trois ans plus tard, je suis tombé à nouveau sur Goldman à la radio. Il était interviewé sur une station et j’animais sur une autre. Il est venu frapper à la fenêtre et m’a fait signe de sortir. Nous nous sommes salués chaleureusement et après avoir échangé quelques mots, il m’a demandé si je m’étais vu sur la couverture de son single “Puisque tu pars” sorti en 1987 ? Quoi ? me dit-il : “Si tu regardes la couverture, il y a quelqu’un au fond, en tête. Eh bien, c’est toi. J’adore cette photo, la façon dont je la regarde, et je l’ai obtenue lors de la séance que Claude Gassian a faite pour son livre dans le café de Bruxelles. Je me suis précipité à la discothèque de la radio et là effectivement je me suis vu de dos sur la couverture de J.J. Goldman en noir et blanc sur le single, en couleur sur le maxi, sans que personne ne le sache sauf lui. Et maintenant moi.


Martha Levine

Tout projet incroyable commence par une étincelle et un esprit talentueux. C'est le cas pour Martha Levine, la fondatrice du site PEOPLE ACT MAGAZINE. À tout juste 41 ans, elle a eu une idée brillante en tant que femme de lancer ce projet unique sur les stars et les peoples français.