Jean-Claude Joly (L’amour est dans le pré) mort : ses voisins témoignent !

C'est un drame qui a ému les téléspectateurs de L'amour est dans le pré. Mais pas seulement. Dans la nuit du vendredi 25 juin, Jean-Claude Joly, ancien candidat de l'émission présentée par Karine Le Marchand, a été retrouvé mort dans sa ferme de La Frenaye. Selon les premières informations, l'agriculteur se serait pendu. Il avait accepté de révéler son intimité aux Français, et s'était retiré dans une vie ordinaire ces dernières années. Grâce à l'émission phare de M6, il avait en effet trouvé l'amour dans les bras de Maud, l'une de ses deux prétendantes dans la sixième saison de L'amour est dans le pré.

Quelques jours après la mort de Jean-Claude Joly, ancien candidat de L’amour est dans le pré, retrouvé pendu dans sa ferme de La Frenaye, plusieurs voisins de l’agriculteur se sont exprimés.

Après l’émission L’amour est dans le pré, Maud, mère de trois enfants issus d’une précédente relation, s’est installée avec Jean-Claude Joly en Normandie.

Jean-Claude Joly mort

Ensemble, ils ont eu une fille, Charlotte, née en 2014. Mais si leur relation semblait paisible en apparence, leur couple a été frappé par un scandale : l’agriculteur a été condamné pour violences conjugales après avoir donné un coup de pied à sa compagne, ce qu’il a toujours nié.


Jean-Claude Joly apprécié par son entourage


Pourquoi Jean-Claude Joly a-t-il commis l’acte irréparable ? Certains membres de son entourage ont des théories, mais personne ne sait vraiment ce qui s’est passé dans la tête de l’agriculteur, décrit comme une personne chaleureuse et bon enfant dans les colonnes du Parisien. Plusieurs de ses voisins ont accepté de parler au journal et n’ont pas caché leur choc à l’annonce de sa mort.

Ce suicide, je ne m’y attendais vraiment pas. Dans l’agriculture, il y a ceux qui mangent les autres, qui s’en sortent, et ceux qui sont mangés. Peut-être que c’est ça, peut-être que c’est autre chose. On ne sait pas, confie Éric Langlois, facteur à la retraite.

Un autre couple d’agriculteurs, situé non loin de la propriété de Jean-Claude Joly, admet que les temps sont parfois durs. Cette année, nous n’avons pas pris de vacances. C’est parfois difficile, avouent-ils. Mais comme tout le monde, ils ne veulent pas s’étendre sur les causes de la mort de leur voisin : Bien sûr, nous ne disons pas que c’est pour cela qu’il s’est suicidé.

Tous préfèrent garder le souvenir de ce bon gars, un agriculteur à l’ancienne qui conduisait son tracteur de 40 ans dans la commune.

Le décès de Jean-Claude Joly (L’Amour est dans le pré) : les habitants de son village rendent hommage à un bon gars, très gentil.

Le début de la semaine a été marqué par une annonce dramatique pour la famille de L’Amour est dans le pré. En effet, la France entière a appris le décès d’un ancien candidat de l’émission, Jean-Claude Joly, dans la nuit du vendredi 24 au samedi 25 juin. L’éleveur laitier, retrouvé dans l’écurie de sa ferme, aurait mis fin à ses jours. Depuis, les hommages ne cessent d’affluer.

Des ex-candidats, notamment ceux qui l’avaient rencontré, à la production de L’amour est dans le pré, la chaîne M6, et bien sûr l’animatrice Karine Le Marchand qui le connaissait bien, tous ont eu un petit mot pour la mémoire de l’agriculteur. Mais qui de mieux pour parler de lui que ceux qui l’ont côtoyé au quotidien ? Le 30 juin, le journal Le Parisien lui a consacré une pleine page avec un reportage à La Frénaye en Seine-Maritime (Normandie), où Jean-Claude a vécu pendant plusieurs années.

Il ne parlait pas de ses problèmes.

Selon le journaliste, Jean-Claude Joly est resté la célébrité locale. L’article révèle le quotidien de l’agriculteur : il garait son tracteur au centre de la ville, il n’avait plus de voiture depuis longtemps, on le croisait sur la route principale. Il décrit les petites habitudes qu’il avait dans son village de 2000 habitants et ce qu’ils savaient de leur voisin. Le propriétaire du pub du village raconte :

Qui il était, cela signifiait quelque chose pour les habitants. Je n’avais pas vu l’émission et j’avais l’image d’un homme comme tout le monde. Il riait, avait un mot gentil, avait toujours une blague. A la fin, on ne pensait même plus à cette histoire de télé-réalité. Mais les agriculteurs sont plutôt calmes, et il avait ce côté-là aussi, il ne parlait pas de ses problèmes.

Un type bien

Jean-Claude Joly

Un autre habitant décrit quelqu’un pas tout à fait comme l’agriculteur moyen d’aujourd’hui avec son tracteur de 40 ans, un vieux charme. Un bon gars Jean-Claude Joly, très sympa, dans la vie comme à la télé, qui n’hésitait pas à dire quand il n’était pas d’accord, décrit-il. Un couple d’agriculteurs voisins raconte : Il avait un franc-parler mais s’attachait à bien faire son travail.

Une chose est sûre : les habitants ne veulent pas se prononcer sur les raisons possibles de cet acte. Avec cette mort brutale, Jean-Claude Joly laisse derrière lui une femme et un enfant : Maud, qu’il a rencontrée dans l’émission en 2011, et leur petite Charlotte, qui a déjà presque huit ans.