Hillary Vanderosieren « Mamans & Célèbres » face à une erreur médicale, son bébé n’avait pas de nez !

Avant de rentrer en France pour accoucher, la jeune femme Hillary Vanderosieren a accordé une interview pour se confier sur sa grossesse.

Hillary Vanderosieren

Hillary Vanderosieren est toujours au casting de « Mamans & Célèbres » et prépare l’arrivée de son deuxième enfant à Dubaï, sans compter sur une erreur médicale.

À bientôt 30 ans, Hillary Vanderosieren est une femme accomplie. Révélée dans l’émission Les Ch’tis en 2012, elle a ensuite poursuivi sa carrière en tant qu’influenceuse et femme d’affaires.

Hillary Vanderosieren enceinte

Mais surtout, aux côtés de son fiancé Giovanni Bonamy, Hillary Vanderosieren a fondé une famille et accueilli son fils Milo en juillet 2020. Et dans quelques semaines, son petit frère fera son apparition !

Des aventures que les téléspectateurs peuvent suivre grâce à l’émission Mamans & Célèbres à laquelle Hillary participe. Alors que la nouvelle saison est encore diffusée sur TFX, Hillary Vanderosieren a répondu aux questions.

L’occasion pour Hillary d’évoquer sa grossesse, ses craintes pour son bébé mais aussi sa prise de poids et son rapport à son corps.

Hillary Vanderosieren fortune

Vous êtes de retour dans Mamans & Célèbres. Que va-t-il vous arriver cette saison ?

Hillary Vanderosieren ! Nous commençons une nouvelle saison où je suis enceinte. C’est donc une nouvelle aventure, non pas à trois mais à quatre avec un nouveau bébé en route. Nous commençons une nouvelle vie en même temps que la nouvelle saison (rires).

Vous êtes enceinte de votre deuxième enfant, comment se passe votre grossesse ?

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Hillary (@hillaryoff)

Ça se passe très bien, je me sens vraiment bien dans ma grossesse.

En quoi cette grossesse a-t-elle été différente de la première ?

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Hillary (@hillaryoff)

Avec ma première grossesse, je me sentais bien mais j’ai quand même eu quelques complications. Maintenant, je n’ai aucune difficulté, aucune complication, c’est vraiment trop facile !

Au début, vous aviez peur que votre bébé ait une malformation. Que s’est-il passé ? Pourquoi un tel diagnostic ?

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Hillary (@hillaryoff)

Hillary Vanderosieren : En fait, à Dubaï, pour ma première échographie, ils ont identifié que mon bébé n’avait pas de nez, qu’il n’était pas formé.

J’ai dû faire de nombreuses analyses de sang, les résultats ont été envoyés en Angleterre, aux États-Unis.

En même temps, je regardais sur Internet, j’ai vu qu’un bébé sans nez pouvait signifier qu’il avait le syndrome de Down, des choses comme ça. Donc, pendant les trois premiers mois, nous n’avons pas vraiment profité de ma grossesse.

Au contraire, nous étions anxieux de savoir s’il était en bonne santé, c’était vraiment compliqué. Il a fallu un mois pour avoir les résultats, c’était l’enfer.

Quand on les a eus, quand on a vu que tout allait bien, on était très soulagés.

Mais franchement, j’étais en colère contre les spécialistes de Dubaï parce que pendant un mois, ils m’ont fait attendre, ils m’ont dit des choses qui étaient vraiment difficiles à entendre en tant que femme enceinte.

Aviez-vous prévu de tomber enceinte si rapidement après l’arrivée de Milo ?

Hillary Vanderosieren : Non, je n’avais pas prévu de tomber enceinte à nouveau, au contraire, nous pensions que nous allions profiter de Milo.

Nous pensions que nous voulions que nos enfants aient un âge proche, mais pas si vite, donc ce n’était pas prévu. C’est arrivé et Gio et moi avons voulu le garder, nous avons pensé que ce serait tellement cool pour Milo d’avoir un petit frère ou une petite sœur.

Le corps souffre-t-il de deux grossesses rapprochées ?

Hillary Vanderosieren ! En ce qui concerne mon corps, j’ai eu des vergetures dès que j’ai donné naissance à Milo. Et, ne nous mentons pas, les grossesses ne détruisent pas le corps, mais elles sont un choc pour une femme.

C’est difficile de retrouver son corps, et après, il y a encore beaucoup de travail à faire.

Avez-vous fixé un objectif pour votre poids ? Combien de kilos avez-vous pris ?

Hillary Vanderosieren ! Beaucoup ! Je fais très attention et maintenant je suis très contente parce que j’ai pris 10 kilos et je vais accoucher dans un mois !

D’autant plus que je me marie avec Gio en juin 2022, donc dans ma tête je dois ressembler à ce que j’étais avant, ou presque ? Ça va être un travail difficile.

Est-ce que le fait de prendre trop de poids pendant une grossesse vous stresse ?

Hillary Vanderosieren : La prise de poids, lors de la première grossesse, était quelque chose qui me faisait pleurer tous les jours.

Hillary Vanderosieren

Je n’arrivais pas à me faire à l’idée que mon corps changeait, cela me rendait triste de voir ma nouvelle silhouette, c’était difficile à vivre. Avec cette deuxième grossesse, c’est plus facile à accepter, et j’en profite vraiment.

Certaines mères célèbres n’hésitent pas à avoir recours à la chirurgie plastique après l’accouchement pour les aider à retrouver leur silhouette. Envisagez-vous une opération ?

Hillary Vanderosieren : Pas du tout ! Je ne juge pas, mais jamais de la vie je ne ferais une liposuccion ou ne toucherais à mon corps.

La chirurgie esthétique, c’est facile, à chacun son métier, mais pour moi, six mois de sport intensif valent bien une liposuccion et c’est naturel.

Je trouve que c’est une fierté supplémentaire en tant que mère de savoir que j’ai deux enfants et que je n’ai pas eu recours à la chirurgie esthétique pour retrouver mon corps.

Je suis vraiment pour que les choses se fassent plus naturellement. Après, si je ne récupère pas autant que je le voudrais, c’est normal aussi, je grandis, je vieillis. Mais en tout cas, je vais essayer.


Pierrette Rajaonasy

J'adore particulièrement toutes les actualités people et les séries Netflix, deux sujets pourtant diamétralement opposés que l'on retrouve sur ce magazine francophone ! Je partage donc mon opinion assez régulièrement dans mes articles sur le site.