Guillaume Canet en deuil et repose en paix mon ami !

Guillaume Canet en deuil ! Le grand acteur américain James Caan, inoubliable interprète de Sonny Corleone dans Le Parrain, est décédé le mercredi 6 juillet. La star hollywoodienne a laissé une forte empreinte dans l'histoire du cinéma et sur les spectateurs. C'est une perte énorme pour le septième art. James Caan, connu pour ses rôles dans des chefs-d'œuvre tels que Le Parrain de Francis Ford Coppola, qui lui a valu un Oscar, Misery de Rob Reiner et The Yards de James Gray, est décédé à l'âge de 82 ans, mercredi 6 juillet.

Parmi eux, Guillaume Canet, qui a eu la chance de le diriger dans l’un de ses films. Le réalisateur français lui a rendu un vibrant hommage.

L’immense talent de l’acteur américain a inspiré de nombreux artistes et cinéastes des deux côtés de l’Atlantique. C’est notamment le cas de Guillaume Canet, qui a rendu un hommage très émouvant à l’acteur sur son compte Instagram jeudi 7 juillet. Il était tellement drôle, tellement gentil et tellement généreux !

Guillaume Canet deuil

Je suis extrêmement triste d’apprendre son départ. Je continuerai à l’aimer et à le voir dans mes rêves ! Merci Jimmy ! Mes pensées les plus chaleureuses à toute sa famille ! Repose en paix mon ami, a déclaré le mari de Marion Cotillard.

En effet, Guillaume Canet et James Caan se connaissaient bien. Le premier avait dirigé le second dans Blood Ties, tourné aux États-Unis en 2013.

Dans ce remake du film policier Blood Ties, James Caan incarnait un père célibataire qui élève deux fils que tout oppose. Une aventure dont l’ex de Diane Kruger se souviendra toute sa vie. J’ai eu la chance en tant que réalisateur de vivre des choses merveilleuses et s’il y a une chose dont je suis vraiment fier, c’est d’avoir eu l’honneur de faire un film avec le grand James Caan.

Un tournage difficile

Si Guillaume Canet garde un souvenir amer de l’expérience Blood Ties, notamment en raison de son échec en salles, il se souvient surtout de sa grande complicité avec le mythique acteur américain.

Il m’a dit au téléphone quelques semaines avant le tournage Gui je serai là le premier jour, ne t’inquiète pas et tout ira bien, à la fin de la journée tu m’appelleras Jimmy le rêve’ et c’est ce qui s’est passé, c’était vraiment un rêve, se souvient le réalisateur.

Malgré beaucoup de chagrin, Guillaume Canet s’est dit très chanceux d’avoir pu réaliser l’un de ses rêves d’enfant : tourner avec le grand James Caan.

Le tournage d’un nouveau film, ça s’est très mal terminé : Guillaume Canet se confie sur un tournage très compliqué.

La pointe sauvage du Cap Ferret a été le théâtre d’un étrange théâtre en 2010, puis en 2019. Accompagné de sa bande de joyeux lurons, Guillaume Canet a posé ses bagages et tout le matériel technique nécessaire pour pouvoir tourner Les Petits Mouchoirs et Nous Finirons Ensemble.

A chaque fois, ces vacances au bord de la mer, qui marquent les retrouvailles de plusieurs amis frappés par la tragédie et les aléas de la vie, se sont transformées en grands succès commerciaux dans les salles de cinéma.

Le réalisateur, qui est également acteur dans les deux films, s’est entouré de son casting favori composé d’acteurs populaires tels que Marion Cotillard, François Cluzet, Gilles Lellouche, Jean Dujardin, Laurent Lafitte, Benoît Magimel et Valérie Bonneton.

Un lieu de tournage idyllique, ses amis à proximité et un projet qui fera un tabac à sa sortie, que demander de plus ? Pourtant, dans une interview vidéo accordée à Konbini, le vendredi 29 octobre 2021, celui qui incarnera bientôt Astérix a avoué avoir un goût amer.

Plus de dix ans après la sortie des Petits Mouchoirs, Guillaume Canet regrette un tournage ultra compliqué au cours duquel il a dû se mettre très en colère à plusieurs reprises : Le tournage s’est très, très mal terminé. Du coup, ça m’a laissé un goût amer.

Cette déception serait, en partie, liée au comportement de l’une des têtes d’affiche, dont le nom n’est pas mentionné. Surtout pour une personne, avec laquelle je pensais avoir une relation plus forte que ça.

Le temps passe et je vois que ça n’a pas beaucoup changé. Et je réalise qu’au final, ce que j’avais imaginé et rêvé comme une relation, n’était qu’une relation professionnelle. Et c’est décevant, se lamente le cinéaste auprès de Konbini.

Guillaume Canet

Cette rencontre de stars était-elle une erreur ?

J’en sors un peu déçu de cette volonté de réunir tous ces gens et personnages. C’est un peu comme le sentiment qu’on a quand on n’a pas vu ses amis depuis longtemps et qu’on les retrouve, qu’on est content de les voir, mais qu’à la fin du dîner on se dit : Ouais, pfff, voilà, a conclu le réalisateur dont le dernier film Lui vient de sortir.