Gérard Lenorman entre la vie et la mort à cause d’un homme, sa vie bascule !

Le temps d’un silence, Gérard Lenorman revient sur le devant de la scène avec un nouvel album intitulé Le goût du bonheur. Un projet qui ravit évidemment ses nombreux fans. Pour composer certaines de ses chansons, le chanteur s’est inspiré de ses expériences passées. Dans les bons et les mauvais moments, l’interprète de La Ballade des gens heureux a toujours eu foi en la vie.

Gérard Lenorman

Gérard Lenorman a été victime d’un terrible accident de voiture. Dans People Act Magazine, le chanteur a accepté de revenir sur cet événement traumatisant.

L’artiste Gérard Lenorman en a profité pour rendre hommage au chirurgien virtuose qui lui a sauvé la vie.

Dans une interview exclusive accordée à Gala, l’artiste a accepté de parler d’un événement qui a marqué sa vie à jamais.

Gérard Lenorman jeune

À l’âge de 18 ans, Gérard Lenorman travaille un temps dans une usine et se produit occasionnellement sur scène sous le nom de Jerry Wells. Avec ses économies, il achète sa toute première voiture une Renault 4 Chevaux pourrie.

Gérard Lenorman entre la vie et la mort.

Un achat qui fait la fierté de Gérard Lenorman à l’époque. Pour son premier grand voyage, la star décide de rendre visite à sa grand-mère qui vit en Normandie.

Gérard Lenorman age

Malheureusement, son voyage ne se déroule pas comme prévu. En chemin, il est victime d’un terrible accident de la route.

Dans une longue ligne droite bordée d’arbres près de Montluçon, je me suis endormi au volant et j’ai percuté de plein fouet un énorme camion, a expliqué le chanteur de Voici les clés.

Grièvement blessé, le chanteur a été immédiatement transporté à l’hôpital le plus proche.

Si Gérard Lenorman a survécu, il est également dans un très mauvais état. Malgré ses innombrables blessures, un brillant médecin va réaliser l’impossible et le remettre sur pied.

J’étais entre la vie et la mort, cassé de partout, mais j’ai eu la chance de tomber sur un chirurgien virtuose, un maître de la réparation et de la reconstruction, confirme l’artiste qui est resté immobilisé pendant près d’un an. Du coup, je suis à peu près normal !

Gérard Lenorman : J’ai définitivement coupé les ponts avec ma mère.

Dans une interview émouvante, Gérard Lenorman s’est confié avec émotion sur son enfance chaotique, marquée par la solitude et une mère glaciale.

Gérard Lenorman avoue avoir été un enfant malheureux. Dans un nouvel album intitulé « Le goût du bonheur », il se confie en musique sur cette période de sa vie, mêlée de tristesse et d’abandon.

Parmi les titres, Serge Lama signe « Maman », un texte autobiographique pour Gérard Lenorman. A ce sujet, il se confie : J’ai osé dire oui.

Je n’ai jamais utilisé le mot « maman » pour m’adresser à ma mère, ce n’était pas facile. Ce n’est pas une question d’âge, même si elle n’avait que 16 ans quand je suis né. C’est surtout une question de psychologie et un terrible manque d’amour. »

Il est vrai que Gérard Lenorman ne se souvient de sa mère que comme d’une personne froide, qui était rarement à la maison, et pour qui son fils était un fardeau :

J’étais toujours seul à la maison jusqu’à l’âge de 9-10 ans. Ma mère travaille ici et là, elle change souvent de travail. Il n’y a pas de musique chez nous, elle est contre.

Elle est contre tout ce qui me concerne, en fait. Je suis son problème. En fait, je suis un enfant difficile, pour ainsi dire. Mais je vis avec.

Gérard Lenorman et sa mère !

A cette époque, le chanteur Gérard Lenorman ne connaît que deux joies : le chant et sa grand-mère Augustine. C’est elle qui le soutenait contre vents et marées, inlassablement, chaque été.

C’était un sacré personnage qui a grandement contribué à l’épanouissement de ce petit garçon : Mon premier public, c’était ma grand-mère quand j’allais chez elle à Turqueville dans la Manche.

Heureusement, il y a ces trois mois de vacances et de bonheur ! Là-bas, je suis l’enfant du pays, le petit-fils d’Augustin Lenorman. Ma grand-mère, c’était quelque chose ! Elle faisait tout dans le village : infirmière, sage-femme. Elle était belle, je l’aimais.

En grandissant, Gérard Lenorman s’accroche tant bien que mal à l’espoir d’un peu d’affection de la part de sa mère, jusqu’au jour où elle se marie.

Avec beaucoup d’émotion, il raconte cette ultime blessure, celle qui mettra fin à leur relation toxique : C’était le jour de son mariage, avec un homme.

Gérard Lenorman

Et là, elle m’a dit : ne m’appelle pas maman devant les gens. Pour moi, c’était une scène atroce parce que j’étais heureuse que ma mère se marie.

J’étais heureuse de la voir se marier parce qu’elle allait avoir une famille. Pour moi, c’était quelques heures d’espoir. J’ai été figée très rapidement.

Désemparé, blessé et humilié, le chanteur Gérard Lenorman a décidé de se débarrasser de cette femme qui n’a jamais voulu de lui.

Il a alors révélé : « J’ai coupé définitivement les ponts avec ma mère et mon beau-père quand je suis parti. Si je suis resté ami avec mon demi-frère, je n’ai jamais revu ma demi-sœur.

J’ai repris ma vie en main. Je n’y ai pas pensé du tout. Ils sont trop lourds et quand c’est trop, c’est trop. On dit que le temps adoucit la douleur, mais parfois, comme avec Gérard, il semble que ce ne soit pas le cas.


Martha Levine

Tout projet incroyable commence par une étincelle et un esprit talentueux. C'est le cas pour Martha Levine, la fondatrice du site PEOPLE ACT MAGAZINE. À tout juste 41 ans, elle a eu une idée brillante en tant que femme de lancer ce projet unique sur les stars et les peoples français.