Fraude à la carte bancaire, les escrocs utilisent les paiements de parking !

Deux hommes ont été arrêtés pour avoir volé un total de 39 000 € à environ 300 victimes via un système de code PIN. Il s'agit, selon la police, du premier type de fraude de ce genre détecté en France.

Fraude à la carte bancaire dans les parkings : People Act Magazine vous explique tout pour pas tomber dans le piège des escrocs …

La police a déclaré que la fraude fonctionnait conjointement avec les caisses de paiement par carte. Ainsi, lorsqu’un client saisissait son code PIN sur un site, les détails étaient dupliqués sur un distributeur automatique situé à plusieurs kilomètres.

Au final, les fraudeurs pouvaient facilement voler de l’argent.

Selon la brigade de police de Paris, le système a été détecté pour la première fois au début du mois d’avril.

Le schéma de cette nouvelle fraude

L’alerte a été lancée par le réseau de gestion des cartes bancaires GIE. Et ce, après la découverte d’anomalies sur le parking de l’hôpital Henri-Mondor de Créteil (Val-de-Marne). Un technicien a remarqué qu’un boîtier discret avait été placé sur le terminal de paiement et a donné l’alerte.

Les images de vidéosurveillance et la surveillance sur le terrain ont montré un petit groupe d’hommes qui semblaient travailler de la même manière sur plusieurs sites.

L’un d’eux montait la garde à côté de l’appareil piraté. Un autre se tenait à quelques kilomètres de là, devant un distributeur automatique de billets, effectuant un retrait avec une fausse carte bancaire pendant que la victime tapait son code PIN.

Ils sont restés dans la même zone pendant quelques heures avant de partir. Le montant prélevé par transaction était de 400 € en moyenne.

Le communiqué de la police précise : « C’est la première fois que ce type de fraude est détecté dans notre pays, mais une alerte similaire a été lancée à la mi-mars depuis Londres. »

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par FOD Financiën (@fod.financien)

Jusqu’à présent, les fraudes réalisées via les terminaux de paiement supprimaient généralement les données telles que le numéro long figurant au recto de la carte, la date d’expiration et le numéro de sécurité, afin que les criminels puissent les revendre. Mais cette nouvelle fraude duplique instantanément les données sur la puce de la carte.

Une tentative qui a mal tourné

Deux hommes ont été arrêtés dans le cadre de cette fraude. Ils sont de nationalité bulgare et ont tous deux la quarantaine. Aucun des deux n’était connu de la justice française jusqu’à présent.

Fraude carte bancaire

Ils sont mis en examen pour escroquerie présumée en bande organisée, et extraction frauduleuse de données.

Ils sont soupçonnés d’avoir installé des boîtiers « pirates » dans 11 parkings et stations-service de Paris entre février et avril. La fraude aurait touché 300 personnes et causé un préjudice de 39 000 €.

Fraude cb

Une source de l’enquête a déclaré : « Nous pensons que leurs tentatives se sont élevées à plus de 100 000 €. Mais qu’ils ont eu un certain nombre d’échecs ».