Françoise Hardy mourante et en fin de vie, les confidences de son fils !

Depuis plusieurs années, Françoise Hardy souffre d’un cancer du système lymphatique et du pharynx. Une situation qui inquiète nombre de ses fans. En septembre, l’artiste avait même expliqué qu’elle se sentait proche de la fin de vie.

Françoise Hardy mourante

Thomas Dutronc s’est confié sur l’état de santé de sa mère, Françoise Hardy est actuellement pas en très bonne forme.

Mais dans une interview accordée, Thomas Dutronc a tenu à rétablir la vérité sur l’état de santé de sa mère Françoise Hardy. Contrairement à ce que certains journaux ont dit, elle n’est ni mourante ni en danger de mort, a-t-il commencé par expliquer.

Françoise Hardy a juste des problèmes quotidiens, des gênes importantes liées aux séquelles de la chimio et de la radiothérapie, a-t-il ajouté. Jacques Dutronc, qui était également présent lors de cet entretien, a assuré que ce qui la sauve, c’est l’écriture et la passion de la chanson.

Françoise Hardy fin de vie

Dans une autre interview, accordée à un magazine, Thomas Dutronc a donné un peu plus de détails : Aujourd’hui, je peux dire que, si maman n’est pas en bonne santé, ses jours ne sont pas en danger. Françoise Hardy a eu un cancer mais il n’y a pas de récidive. Elle est en rémission. Elle-même a tendance à l’oublier car elle a des séquelles de ses traitements, mais elle est en rémission.

Son message ! Mourir en paix.

Françoise Hardy Thomas Dutronc

Depuis 2004, Françoise Hardy a dû faire face à de terribles épreuves. Les médecins lui ont d’abord diagnostiqué un cancer du système lymphatique. Onze ans plus tard, elle est hospitalisée et placée dans un coma artificiel pour ne pas trop souffrir.

Après une première période de rémission, Françoise Hardy a de nouveau été diagnostiquée en 2019, cette fois avec un cancer du pharynx. Pour le combattre, elle a dû subir une radiothérapie, qui a lourdement pesé sur sa santé.

Françoise Hardy

Françoise Hardy est une fervente défenseuse du droit de décider de sa propre mort. Dans une interview accordée à Femme Actuelle, elle a exprimé son souhait de mourir paisiblement. Elle a évoqué la situation de sa mère, atteinte de la maladie de Charcot et qui a été aidée à partir par un médecin.

J’aimerais avoir cette chance, mais vu ma faible notoriété, personne ne voudra plus courir le risque d’être radié de l’ordre des médecins, a-t-elle déclaré.

Françoise Hardy déteste les nouvelles féministes et le fait savoir

Françoise Hardy a été très dure avec le mouvement féministe. Un discours réactionnaire qui surprend, à l’heure des grandes batailles pour l’égalité.

Elle ne mâche pas ses mots. Ce vendredi 17 septembre, Françoise Hardy a été interviewée dans les pages de Technikart. Dans cet entretien, la chanteuse de 77 ans, atteinte d’un cancer du système lymphatique, a évoqué avec émotion son quotidien pendant la pandémie, l’évolution de sa maladie et des sujets plus personnels.

Interrogée sur le terme « woke », apparu en 2010 sur les campus américains et qui traduit l’état d’esprit à adopter pour prendre conscience de l’oppression systémique, notamment du racisme, Françoise Hardy s’est montrée très sévère. Je refuse l’écriture inclusive : dire ‘autrice’ au lieu d’auteur, c’est affreux ! Je n’apprécie pas non plus les nouvelles féministes qui jugent, condamnent, exécutent quelqu’un qu’elles ne connaissent pas, en ignorant tout de ce dont elles l’accusent.

François Hardy féministe sur certaines choses mais pas du tout amoureux.

Ce n’est pas la première fois que la mère de Thomas Dutronc Françoise Hardy se montre très dure avec les féministes. Dans une interview pour Le Figaro publiée en 2015 à l’occasion de la sortie de son essai Avis non autorisés, elle n’hésitait pas à qualifier les féministes de hargneuses, moches et expliquait n’avoir jamais pu s’identifier au mouvement.

Françoise Hardy mourante

Son fils, Thomas Dutronc, a déclaré à l’émission Thé ou Café que si sa mère était peut-être féministe sur certains sujets, elle ne l’était pas du tout en amour. Elle s’occupait de mon père, elle faisait tout ce qu’il voulait, c’était vraiment une femme au foyer. Françoise Hardy faisait les courses, la cuisine, elle pensait qu’il faisait sa part parce qu’il réparait des choses, mais de l’extérieur, je pensais qu’il ne faisait rien par rapport à elle.

Lou Douillon, fille de Jane Birkin, autre icône des années 60, a également critiqué cette vision des femmes dans une interview accordée au journal espagnol El País.

Elle rappelle que sa mère et Françoise Hardy n’étaient en rien des femmes libérées, comme elles le laissaient entendre à l’époque.

Hardy dit que sans Jacques Dutronc, elle n’aurait rien fait de sa vie et ma mère dit qu’elle doit tout à Serge Gainsbourg. Jane Birkin, qui est aujourd’hui favorable à l’émergence de mouvements féministes, a tenu à préciser ses propos : Elle veut que je sois appréciée pour moi et parfois ça l’énerve que je ne sois que la chose de Serge.


Martha Levine

Tout projet incroyable commence par une étincelle et un esprit talentueux. C'est le cas pour Martha Levine, la fondatrice du site PEOPLE ACT MAGAZINE. À tout juste 41 ans, elle a eu une idée brillante en tant que femme de lancer ce projet unique sur les stars et les peoples français.