Une nouvelle étude dévoile enfin comment stopper l’addiction au tabac !

Selon une étude d'une célèbre revu de scientifique et médecins, la stimulation cérébrale pourrait aider à stopper la dépendance au tabac.

Voici comment arrêter de fumer dès à présent grâce à la science et une simple opération médicale ! People Act Magazine vous dévoile son secret.

Chaque année, le tabac provoque plus de 8 millions de décès. Le tabac étant extrêmement addictif, il est très difficile pour les fumeurs d’arrêter leur dépendance.

arreter tabac

Cependant, des chercheurs du Brigham and Women’s Hospital de Boston viennent peut-être de trouver une solution à ce problème. C’est du moins ce qu’ils affirment dans une étude publiée lundi 13 juin dans Nature Medicine.


Les lésions conduisent au sevrage tabagique

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Cécile TASTOT – Hypnothérapeute (@cecile_t_hypnose)


Les chercheurs ont découvert un lien surprenant entre le tabagisme et les accidents vasculaires cérébraux. En effet, ils ont constaté que les lésions cérébrales causées par l’AVC pouvaient ainsi stopper l’addiction. Mais pour ce faire, les chercheurs ont observé des patients, âgés en moyenne de 56 ans et dépendants à la nicotine, qui avaient subi des lésions cérébrales.

Au cours de l’enquête, ils ont comparé les lésions des patients incapables d’arrêter de fumer aux lésions qui ont entraîné une rémission de la dépendance au tabac. Mais ce n’est pas tout ! Les chercheurs ont ensuite cartographié les résultats dans le circuit global. Ils ont finalement réalisé que les lésions qui conduisaient à l’arrêt du tabac correspondaient à un circuit cérébral spécifique. Après une comparaison approximative avec une autre étude, les lésions associées à un risque réduit d’alcoolisme seraient les mêmes que ce circuit cérébral.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par GOrendezvous (@gorendezvous)

La stimulation cérébrale, une solution à l’addiction

La conclusion des chercheurs repose sur le fait qu’il y aurait une voie neuronale spécifique à cibler pour interrompre l’addiction. Michael Fox, l’un des coauteurs de l’étude et chercheur au département de neurologie du Brigham and Women’s, s’est félicité de la bonne nouvelle et l’a avoué :

En regardant au-delà des régions spécifiques du cerveau et en s’intéressant plutôt à l’ensemble des circuits cérébraux, nous avons trouvé des cibles pour la rémission de la dépendance et nous sommes impatients de les tester dans des essais cliniques, a-t-il expliqué.

Ainsi, les chercheurs aimeraient traiter la dépendance en utilisant la stimulation cérébrale profonde. Cette technique, appelée stimulation magnétique transcrânienne, est déjà utilisée pour traiter la dépendance à l’alcool aux États-Unis.

Autres méthodes pour arrêter la dépendance au tabac

Outre la stimulation cérébrale, il existe d’autres moyens d’arrêter de fumer.

Mettre de côté l’argent que vous économisez

Selon une nouvelle étude publiée dans The New England Journal of Medicine, les incitations financières semblent être très efficaces pour arrêter de fumer. Les chercheurs ont réparti 6006 fumeurs en quatre groupes. Ils ont tous été informés des avantages de l’arrêt du tabac.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par ERS Poitiers ☀️ (@erspoitiers)

Le premier groupe a reçu des thérapies pharmacologiques gratuites tandis que le second a reçu des aides gratuites pour les e-cigarettes et le troisième a reçu des thérapies pharmacologiques gratuites et la somme de 600 dollars à la fin de l’expérience en cas d’arrêt.

Enfin, le dernier groupe a reçu des aides au sevrage gratuites et le dépôt de 600 dollars sur un compte au début de l’expérience, avec la menace que l’argent soit retiré en cas de rechute.

Après six mois, le taux d’abstinence était de 0,1% dans le groupe de thérapie pharmacologique gratuite. Dans le groupe e-cigarette gratuite, ils étaient de 0,5% et de 2% dans le groupe récompense de 600 dollars. Et enfin 2,9% dans le groupe des 600 dollars déposés sur un compte au début de l’expérience.

Les incitations financières ajoutées aux aides gratuites à l’arrêt du tabac ont entraîné un taux d’abstinence tabagique plus élevé que les aides gratuites à l’arrêt du tabac seules, concluent les auteurs.

Soyez radical

tabac

Ne faites pas les choses à moitié si vous voulez arrêter de fumer. Idéalement, fixez une date et respectez-la. Après avoir arrêté de fumer, évitez de prendre une autre cigarette, même une seule bouffée.

Débarrassez-vous de toutes les cigarettes, des briquets et des cendriers. Essayez également de demander aux personnes de votre entourage de ne pas fumer en votre présence et, pendant les premières semaines, évitez les endroits où les gens fument.