Quels sont les Français concernés par cette nouvelle ristourne sur le prix de l’essence ?

Bientôt, les 18 centimes par litre d'essence que vous payez lorsque vous faites le plein disparaîtront. Mais cela ne signifie pas que le gouvernement va cesser de vous aider. Si vous êtes un gros conducteur, le gouvernement continuera à vous aider. Mais vous devez en faire la demande.

La réduction de 18 centimes du prix de l’essence à la pompe va progressivement disparaître. Cette aide gouvernementale sera remplacée par une aide plus sélective.

On vous voit venir. Vous savez comment faire le plein d’essence, bien sûr. Mais nous ne sommes pas là pour vous dire comment faire le plein.

essence prix

Il s’agit de savoir comment faire le plein de la bonne manière. Vous ne le savez peut-être pas, mais selon l’heure à laquelle vous faites le plein, la qualité de l’essence n’est pas la même.

Nous allons vous donner un exemple pour vous aider à comprendre. Il est fortement recommandé de faire le plein le matin. La raison en est simple.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Eigh Tenn (@etienne_lgr)

La nuit, les températures sont fraîches. Par conséquent, le carburant stocké se refroidit. Et quand il est froid, il est plus dense. Lorsque vous faites le plein, un litre d’essence est vraiment un litre de carburant.

Conseils pour faire le plein d’essence !

Cela vous semble-t-il normal ? Peut-être, mais ce n’est pas toujours le cas. Lorsque les essences sont plus chauds, ils sont plus volatils. Ils ont tendance à s’évaporer plus rapidement. Vous faites donc le plein, mais avec moins d’essence. De même, n’allez pas à la pompe juste après le passage d’un camion-citerne pour remplir les pompes.

Lorsque les pompes sont remplies, le carburant se mélange à des saletés incrustées. Ces saletés se retrouvent ensuite dans votre voiture si vous êtes le premier à être servi. Pas de panique, c’est sans danger pour le véhicule. Mais vous aurez plus de saletés, et moins de carburant. Le prix, lui, sera le même.

La fin de la réduction de 18 centimes

Le gouvernement l’a rapidement annoncé. Dès sa mise en place, les Français ont su que cette remise de quelques centimes par litre n’était que temporaire. Il faut dire qu’elle coûte très cher : 800 millions par mois. Le gouvernement réfléchit donc à une nouvelle aide. L’idée trouvée coûte de l’argent, mais beaucoup moins : on parle de 2 milliards par an.

C’est logique car l’aide en question est ciblée. Elle ne concerne pas tous les Français, mais seulement ceux qui roulent le plus, ceux qui ne peuvent pas se passer de leur voiture.

Bruno Le Maire l’a indiqué, en précisant : si votre domicile et votre lieu de travail sont très éloignés ou si vous êtes, par exemple, aidant, vous déclarez que vous êtes un gros conducteur et vous recevrez une allocation supplémentaire.

L’allocation actuelle va progressivement disparaître. L’abattement passera de 18 à 12 centimes, puis de 12 à 6 centimes, puis de 6 à 0 centime.

Lorsque la nouvelle aide entrera en vigueur, les conducteurs de poids lourds devront indiquer qu’ils ont besoin de cette aide sur le site internet de la Direction générale des finances publiques. Nous allons le faire très progressivement, mais à la fin de l’année, il n’y aura plus de remise sur l’essence, a déclaré le ministre au micro d’Europe 1.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Le Parisien (@leparisien)

Des prix de l’essence historiques !

On se souvient de la colère des gilets jaunes, qui sont dans la rue pour lutter contre la hausse des prix. Et notamment le prix de l’essence. A l’époque, le prix du litre était de 1 euro 50. Cela paraît risible aujourd’hui, quand on sait que de nombreuses pompes dépassent les 2 euros le litre.

essence

Mais les gilets jaunes sont arrivés avant la crise sanitaire du covid-19 et avant la crise géopolitique majeure en Ukraine. Ce sont ces deux événements qui expliquent la hausse soudaine et surprenante, mais logique, des prix. Des dépenses doivent être faites par le gouvernement pour aider les Français à traverser une période d’incertitude.

D’autant plus que l’on sait, grâce à une étude récente, qu’il manque en moyenne 490 euros par mois aux Français pour boucler leur budget. C’est évidemment une augmentation par rapport aux années précédentes. Et c’est un tout nouveau record qui a été battu.