Éric Zemmour : son meeting à Villepinte fini en bagarre générale (Vidéo).

Candidat à la présidentielle de 2022 depuis plusieurs jours, Éric Zemmour a officiellement lancé sa campagne dimanche 5 décembre 2021 à Villepinte, en région parisienne. Environ 13 000 personnes étaient attendues et l’événement a fait parler de lui. Pas forcément pour de bonnes raisons.

Éric Zemmour

Plusieurs scènes ont éclaté lors du meeting d’Éric Zemmour qui s’est déroulé à Villepinte ce dimanche 5 décembre. Les vidéos dévoilées !

Tout d’abord, en marge de cette réunion, plus de 2 200 personnes ont manifesté contre Éric Zemmour dans les rues de Paris. Ensuite, à l’intérieur de la salle, une équipe de journalistes de Quotidien, sur TMC, a dû être rapidement exfiltrée par le service de sécurité, après avoir été prise à partie par des militants sur place.

Éric Zemmour meeting

De nombreux incidents

Puis, un autre incident a eu lieu : alors qu’il entrait dans la salle, Eric Zemmour a été agrippé par un homme présent sur place. Le candidat a été attrapé par le cou par l’homme, qui a rapidement été rattrapé par les agents de sécurité. De courtes images de ce moment ont été publiées sur les réseaux sociaux.

Éric Zemmour

Affrontements dans la salle

Mais la situation a dégénéré un peu plus tard. Au fond de la salle, où se trouvaient de nombreuses personnalités politiques, et même Éric Naulleau, des violences ont éclaté, alors qu’Éric Zemmour était en plein discours.

Une dizaine de membres de l’association SOS Racisme ont déployé des tee-shirts « Non au racisme ». Les militants d’Éric Zemmour ont rapidement répliqué, lançant notamment des chaises. SOS Racisme a expliqué l’événement, le qualifiant de scène d’une violence sans précédent. Nos militants ont été frappés et insultés pour avoir rappelé notre combat antiraciste, ont-ils écrit. Plusieurs vidéos des événements ont été partagées sur les réseaux sociaux.

Élections présidentielles de 2022 : Éric Zemmour nomme son parti « Reconquête ».

Ce parti représente une étape supplémentaire pour Éric Zemmour dans sa mue de journaliste à candidat à la présidentielle.

Le nom a fuité quelques minutes avant son meeting au Parc des Expositions de Villepinte. Selon une information de BFM TV, confirmée par Le Figaro, le parti de Zemmour s’appellera « Reconquête ». Cette opération constitue une nouvelle étape dans sa transformation de journaliste en candidat à la présidentielle. Éric Zemmour avait déjà dévoilé un slogan de campagne vendredi dernier : Impossible n’est pas français.

Premier grand meeting

Son premier grand meeting de campagne à Villepinte devrait lui permettre de dévoiler quelques mesures phares de son programme. De prouver aussi qu’il peut endosser le costume de candidat à la présidentielle alors que l’ancien journaliste a été embourbé dans plusieurs polémiques ces dernières semaines.

De nombreuses personnalités de gauche de Seine-Saint-Denis ont demandé l’interdiction du meeting de Villepinte. Le président PS du conseil départemental, Stéphane Troussel, avait même lancé une pétition en ligne en ce sens.

L’Impossible n’est pas français : Éric Zemmour dévoile son slogan avant son grand meeting de dimanche.

Avec 19 000 personnes attendues à Villepinte, le candidat de la droite nationaliste espère faire une démonstration de force.

L’ancien polémiste complète la panoplie du parfait candidat à la présidentielle. Après avoir annoncé son intention de participer à la course à l’Élysée mardi dernier, Éric Zemmour a dévoilé vendredi soir son slogan et son affiche de campagne. Il s’agira de Impossible n’est pas français.

Devant un fond vert, Éric Zemmour est souriant sur cette première illustration et outil de campagne. Le slogan en question s’affiche en blanc devant lui. Et nul doute que ces images seront massivement présentes dimanche lors de la grande rave politique et militante que l’ancien essayiste organise.

Il ne s’agit pas seulement du temps qu’il faut pour arriver en haut de la liste, il s’agit aussi du temps qu’il faut pour arriver en bas de la liste des gens qui seront là, dit-il. Dans l’après-midi, c’est au tour de l’équipe du candidat de se rendre au Zénith de Paris. Dans l’après-midi, le candidat LFI Jean-Luc Mélenchon tiendra une grande réunion publique à La Défense.

Un meeting sous haute tension

Déplacé, le meeting d’Éric Zemmour n’a pas été accueilli à bras ouverts par le département de Seine-Saint-Denis. Alors que son président (PS) Stéphane Troussel a initié une pétition pour interdire ce meeting sur son territoire, Jean-Luc Mélenchon a pris ses distances avec cette volonté d’interdire l’événement au nom de la démocratie.

Après sa déclaration de candidature, Éric Zemmour a participé au journal de 20 heures de TF1 mardi soir, au cours duquel il n’a pas réussi à présenter ses premières propositions. Une interview qu’il a ensuite vivement critiquée à son QG, devant ses partisans.


Pierrette Rajaonasy

J'adore particulièrement toutes les actualités people et les séries Netflix, deux sujets pourtant diamétralement opposés que l'on retrouve sur ce magazine francophone ! Je partage donc mon opinion assez régulièrement dans mes articles sur le site.