Astuce méconnue pour déjouer le plafond d’impôts de 10.000 euros !

Les contribuables français cherchent constamment des moyens de réduire leurs impôts. L'administration fiscale propose diverses mesures de défiscalisation, mais elles sont souvent soumises à un plafond. Cependant, il est possible de contourner ces limitations pour bénéficier pleinement des avantages fiscaux en 2023.

Afficher Masquer le sommaire

Comment contourner le plafond de 10 000 euros pour réduire vos impôts en 2023

Les niches fiscales et le plafond

Les contribuables français ont accès à de nombreux avantages fiscaux pour réduire leurs impôts. Néanmoins, ces avantages sont souvent limités par un plafond de 10 000 euros, voire 18 000 euros pour certains investissements. Il est toutefois possible de déjouer ces plafonds en utilisant des astuces fiscales pour profiter pleinement de ces niches fiscales.

Les dispositifs de plafonnement

Les dispositifs de plafonnement pour 2023 comprennent des crédits d’impôt, des déductions pour les investissements et des réductions d’impôt.

Crédits d’impôt

Les crédits d’impôt concernent les opérations forestières et les équipements en faveur du développement durable. Ils touchent également les sommes à verser pour l’emploi de salariés à domicile et les frais de garde des jeunes enfants. Enfin, ils englobent les intérêts d’emprunt pour l’acquisition d’une habitation principale.

A Lire :   Vérifiez votre porte-monnaie : cette pièce de 1 centime pourrait valoir une fortune !

Déductions pour les investissements

Les déductions pour les investissements concernent le dispositif Borloo neuf, le Robien recentré ou classique.

Réductions d’impôt

Les réductions d’impôt concernent les investissements immobiliers locatifs, les souscriptions au capital d’une FCPI, PME, FIP et les investissements en Girardin.

Comprendre le plafonnement des niches fiscales pour réduire les impôts

Le plafonnement des avantages fiscaux a été instauré en 2009 pour calculer l’impôt sur le revenu. Il a été fixé initialement à 25 000 euros, puis ajusté à 18 000 euros majoré de 4 % du revenu imposable, et finalement à 10 000 euros en 2013.

L’administration fiscale évalue le montant du plafonnement sur la base de l’inventaire des avantages fiscaux et des dispositifs soumis au calcul de la limite. Toutefois, le contribuable peut demander l’aide d’un conseiller fiscal pour bénéficier d’une optimisation fiscale.

Astuces fiscales pour contourner le plafond de 10 000 euros

Il est possible de combiner intelligemment les différents dispositifs fiscaux pour optimiser la réduction d’impôts. Par exemple, il est possible de tirer parti du plafond spécifique de 18 000 euros pour certains investissements, tels que les investissements dans les DOM-TOM ou les SOFICA.

L’investissement dans des produits de défiscalisation non soumis au plafonnement des niches fiscales peut également être une solution. Parmi ceux-ci, on retrouve le Plan d’Épargne Retraite (PER), les contrats d’assurance-vie ou encore le dispositif Malraux pour la rénovation de biens immobiliers anciens.

A Lire :   La prime de 3000 euros arrive enfin : ces Français vont voir leur compte bancaire gonfler !

impôts

Utiliser le report des réductions d’impôt non utilisées

Dans certains cas, si le montant total des réductions d’impôt dépasse le plafond, il est possible de reporter l’excédent sur les années suivantes, jusqu’à une durée maximale de 5 ou 6 ans, selon les dispositifs concernés. Cela permet d’étaler les avantages fiscaux sur plusieurs années et de profiter pleinement des réductions d’impôt sans être pénalisé par le plafonnement.

Diversifier les investissements

En diversifiant les investissements, le contribuable peut optimiser l’utilisation de ses niches fiscales. Par exemple, il peut investir dans l’immobilier locatif en utilisant les dispositifs Pinel ou Censi-Bouvard tout en souscrivant à des FIP ou FCPI pour bénéficier d’autres réductions d’impôt. Cette stratégie permet de maximiser les avantages fiscaux en répartissant les investissements sur plusieurs dispositifs.

Prendre en compte les avantages fiscaux non plafonnés

Il est important de noter que certains avantages fiscaux ne sont pas soumis au plafonnement. Par exemple, les réductions d’impôt liées aux dons aux associations, aux frais de scolarisation des enfants ou encore aux dépenses liées à la dépendance d’un proche sont exemptées de plafonnement. Le contribuable peut ainsi profiter de ces avantages en plus des niches fiscales plafonnées.

En somme, les contribuables français peuvent contourner le plafond de 10 000 euros pour réduire leurs impôts en 2023 en utilisant des astuces fiscales pour bénéficier des avantages fiscaux. Il est possible de combiner les dispositifs fiscaux, d’investir dans des produits de défiscalisation non soumis au plafonnement, d’utiliser le report des réductions d’impôt non utilisées, de diversifier les investissements et de prendre en compte les avantages fiscaux non plafonnés. Bien que le plafonnement des avantages fiscaux soit mis en place pour réduire la pression fiscale, il est possible de le contourner pour profiter pleinement de ces niches fiscales et réduire les impôts.

A Lire :   Obtenez votre aide CAF de 961€ : tout savoir sur les conditions et démarches à suivre !