Dieudonné: 2 mois de prison ferme

Dieudonné risquait une peine d’un mois à un an de prison, le vent a tourné. Expulsion, prison ferme, amende et obligation de publication du jugement dans la presse belge, pour un aficionado adepte des procédures judiciaires. Photo © www.journaldesfemmes.com

 

Dieudonné Mbala Mbala condamné à deux mois de prison ferme, mercredi 25 novembre, par le tribunal correctionnel de Liège.

 

Un tribunal «frappé par le fait que le prévenu fasse siennes diverses thèses national socialistes»

 

Reconnu coupable «d’incitation à la haine ou à la violence à l’encontre des personnes handicapées, des homosexuels et de la communauté juive, de diffusion d’idées visant à attiser la haine ou prônant la supériorité raciale et de négationnisme», Dieudonné a été condamné à deux mois de prison ferme ainsi qu’à une amende de 9 000 euros par le tribunal correctionnel de Liège, selon une source Le Soir. L’humoriste-polémiste a été jugé pour «incitation à la haine et à la diffusion de propos discriminatoires, antisémites, négationnistes et révisionnistes», après un discours trouble proféré devant 1100 personnes, en 2012, à l’occasion d’un spectacle à Herstal en Belgique — organisé par un comité de jeunesse régional.

 

«Apologie du terrorisme»

 

Côté français, le parquet de Paris a ouvert une enquête, le 12 janvier dernier, pour «apologie du terrorisme» à la suite de ses propos en lien avec les attentats du mois de janvier dans la capitale, diffusés sur sa page Facebook. Dieudonné avait à l’époque déclaré se sentir très «Charlie Coulibaly», en guise d’hommage provocateur au terroriste responsable de l’assaut du supermarché casher, porte de Vincennes à Paris. Le président Hollande avait appelé les préfets à se montrer «inflexibles», «face à l’antisémitisme, face aux troubles à l’ordre public que suscitent des provocations indignes, face aux humiliations que représentent les discriminations».

Au mois d’octobre, Dieudonné a été expulsé du Théâtre de la Main d’or où il se produisait quotidiennement puis s’est vu refusé l’accès au théâtre à Saint-Denis, sur requête du tribunal de grande instance de Paris, validé le 29 septembre. Par ailleurs, le tribunal a décidé d’un jugement, le 9 octobre, en faveur du groupe immobilier Madar qui refusait catégoriquement à Saint-Denis de louer au polémiste cet espace de 1 500 mètres carrés au cœur des anciens ateliers Christofle. Dieudonné avait en fait dissimulé son identité et l’objet de sa location derrière un nom écran, Noémie Montagne, sa compagne depuis dix ans, gérante des Productions de la Plume, à l’origine des spectacles acerbes de l’humoriste et signataire officielle d’un bail qui ne verra jamais le jour.

 

 Source Euronews

 

SPACE: Maars Atacama’s Journey

PAM sur Twitter

PAM sur Facebook

POINT PRESSE

Politique

Economie

Média

L'interview

Money Planet

Les planches du mag

TATTOO PLANET