Dernière minute : Delphine Jubillar sous un lavoir ?

Delphine Jubillar est portée disparue depuis décembre dernier. Son corps reste introuvable tandis que son mari a été mis en examen. Les enquêteurs ont relancé les recherches en fouillant les puits et les veines souterraines. Cependant, un autre lieu les intrigue, il s’agit d’un ancien lavoir à charbon situé à quelques kilomètres du domicile du couple.

Delphine Jubillar

Où est passée Delphine Jubillar, ou du moins où est son corps ? Cette infirmière du Tarn, disparue le 15 décembre dernier, n’a pas été retrouvée.

Son mari, Cédric Jubillar, a été mis en examen pour « homicide sur conjoint ». S’il est toujours présumé innocent, il sera prochainement auditionné. Les enquêteurs mettent donc tout en œuvre pour trouver de nouvelles pistes d’ici cette date.

Delphine Jubillar retrouvée

En effet, des spécialistes de la spéléologie se sont rendus sur place pour fouiller les veines souterraines de Cagnac-les-Mines et de ses environs.

Selon La Dépêche du Midi, un autre endroit très particulier attire l’attention. Il s’agit d’un ancien lavoir à charbon. Les lavoirs à charbon servaient à séparer les pierres du charbon. En les immergeant dans un liquide de densité moyenne, on observait que le charbon flottait et que les pierres coulaient, ce qui facilitait leur tri.

Un lieu difficile d’accès.

Ce lavoir est situé à Blaye-les-Mines, à seulement 7 kilomètres du domicile du couple. Depuis sa fermeture dans les années 1990, c’est un lieu totalement abandonné au milieu d’une friche industrielle.

Très difficile d’accès et normalement interdit, il est désormais le domaine des squatters et des fans d’Urbex.

On peut imaginer qu’il s’agit d’un endroit idéal pour cacher un corps. Ces fouilles sont nées de la volonté d’étendre le périmètre de recherche et d’explorer les lieux périphériques.

A ce jour, ces nouvelles fouilles n’ont rien donné. Cédric Jubillar continue également de nier les faits. Alors à quand une véritable solution ?

La course contre la montre des enquêteurs avant l’audition de Cedric Jubillar.

Près de 10 mois après la disparition de la jeune infirmière et mère de famille Delphine Jubillar, les recherches ont repris. Des gendarmes spécialisés dans la spéléologie ont rejoint les enquêteurs pour participer aux recherches. En vain jusqu’à présent.

A quelques jours de l’audition de Cédric Jubillar, les enquêteurs mettent tout en œuvre pour retrouver Delphine Jubillar ou son corps. La jeune infirmière n’a pas été vue depuis la nuit du 15 novembre 2020.

Les recherches se concentrent autour du domicile du couple en instance de divorce, et n’ont pour l’instant rien donné.

La taille et la topographie vallonnée de la commune avec plusieurs bois et friches impénétrables, des trous, des ronces, des herbes hautes et aussi des puits, rendent les recherches particulièrement difficiles.

Mercredi, des spéléologues de la gendarmerie ont sondé des grottes près du domicile de l’infirmière disparue.

Selon La Dépêche du Midi, les militaires ont exploré l’ancien lavoir à charbon de Blaye-les-Mines. C’est un site emblématique du bassin minier, une friche industrielle laissée à l’abandon depuis sa fermeture dans les années 1990.

Un lieu difficile d’accès, prisé par les amateurs d’urbex (exploration de lieux abandonnés) et de spiritisme, comme le raconte Le Journal d’ici, mais aussi par les teufeurs, séduits par l’atmosphère post-apocalyptique du lieu. Malgré le potentiel de cette piste, les recherches n’ont pas abouti.

Cédric Jubillar sera interviewé dans quelques jours.

Le 15 octobre, le compagnon devrait être entendu par les deux juges d’instruction en charge de l’affaire. Ils confronteront Cédric à des indices graves et concordants : pourquoi son téléphone a-t-il été éteint entre 22h08 et 3h54 la nuit du 15 décembre 2020 ?

Pourquoi dit-il que Delphine sortait promener les chiens la nuit alors que plusieurs sources concordantes affirment que ce n’était pas son habitude ?

Delphine Jubillar

Pourquoi, lorsque les gendarmes arrivent au domicile des Jubillar le soir de la disparition, Cédric jette-t-il une machine à laver avec une couette à l’intérieur ?

Monsieur Jubillar s’expliquera sur toutes les questions qui lui seront posées, a déclaré son avocat Alexandre Martoin ce jeudi matin au micro de Sud Radio.

Il répondra avec sérénité. A l’issue de cet interrogatoire, nous formulerons une nouvelle demande de libération, bien sûr. Car cet homme est innocent. Et pour conclure : Cédric est serein, ce dossier est vide de preuves !

Actuellement, Cédric Jubillar est placé en cellule d’isolement à la prison de Seysses, près de Toulouse. Depuis le début de l’enquête, le peintre et plâtrier de 34 ans nie toute accusation de meurtre et répète qu’il n’a rien à voir avec la disparition de sa femme.


Martha Levine

Tout projet incroyable commence par une étincelle et un esprit talentueux. C'est le cas pour Martha Levine, la fondatrice du site PEOPLE ACT MAGAZINE. À tout juste 41 ans, elle a eu une idée brillante en tant que femme de lancer ce projet unique sur les stars et les peoples français.