Delphine Jubillar affaire ! les aveux : le corps sous une plaque de fer.

L’enquête a débuté il y a huit mois, mais toujours aucune trace de Delphine Jubillar. Pour rappel, l’infirmière de 33 ans a disparu dans la nuit du 15 au 16 décembre dans la commune de Cagnac-les-Mines.

Delphine Jubillar

Cédric Jubillar continue de clamer son innocence dans la disparition de Delphine Jubillar. Selon le Nouveau Détective ! les derniers détails.

Le père de famille de 34 ans accuse un autre homme d’avoir caché le corps de sa femme Delphine Jubillar “sous une plaque de fer”.

L’enquête a débuté il y a huit mois, mais toujours aucune trace de Delphine Jubillar. Pour rappel, l’infirmière de 33 ans a disparu dans la nuit du 15 au 16 décembre dans la commune de Cagnac-les-Mines, située dans le département du Tarn. Après près de six mois d’enquête, la police a arrêté Cédric Jubillar, son mari, qui a été mis en examen pour homicide volontaire par conjoint. Mais le père de famille continue de clamer son innocence.

Cédric Jubillar

Selon les informations du Nouveau Détective, qui suit l’affaire depuis le début, Cédric Jubillar a accusé un ouvrier local d’être impliqué dans l’affaire. C’est en tout cas ce qu’a affirmé Nelly, l’une de ses maîtresses. En effet, Cédric Jubillar lui aurait fait écouter une conversation avec l’homme en question. “Je veux savoir où est ma femme”, a-t-il dit à l’homme, qu’il accuse d’avoir caché le corps de Delphine Jubillar sous une plaque de fer.

Nelly : pas très convaincue par les propos de Cédric Jubillar

Néanmoins, selon Nelly, la conversation a été fabriquée de toutes pièces par Cédric Jubillar. La raison ? Comme évoqué par nos confrères, l’homme de 34 ans, mis sur écoute pour les besoins de l’enquête, aurait tenté de tromper la police. Mais pour l’heure, les avocats du suspect restent convaincus de l’innocence de leur client. Si nous avons des preuves, avons-nous besoin d’un aveu ? a demandé l’un de ses avocats, avant d’ajouter : Quand on a besoin d’un aveu, c’est qu’on n’a rien.

Cédric Jubillar prison

Les amis de Delphine Jubillar espèrent un faux-pas de la part du coupable.

La disparition de l’infirmière du Tarn en décembre 2020 revient régulièrement à la une des médias. Si ses proches et les enquêteurs ne parviennent pas à retrouver la jeune femme, certains de ses amis espèrent profiter de la pression médiatique pour enfin découvrir la vérité.

Dix jours avant les fêtes de Noël 2020, Delphine Jubillar a disparu, laissant derrière elle son mari et ses enfants. Depuis, l’infirmière de 33 ans n’a pas été retrouvée. Les enquêteurs tentent de trouver des indices et de reconstituer la vie de la mère. Pour aider la police dans ses recherches, plusieurs amis de Delphine Jubillar se réunissent le week-end et effectuent des recherches près de la ville d’Albi. La police a prévenu les proches de l’infirmière :

Delphine Jubillar affaire

Vous êtes peut-être passés à moins de 50 mètres de son corps, à plusieurs reprises, sans le savoir. Mais près de 9 mois après la disparition de l’épouse de Cédric Jubillar, l’enquête se poursuit. Alors, les amis de l’infirmière comptent sur la pression médiatique pour espérer trouver une piste, comme le rapporte le magazine Femme Actuelle ce lundi 2 août.

Une amie proche de la jeune femme, Céline, est interviewée dans le magazine. La femme, qui participe aux recherches, explique : C’est important qu’il y ait une pression médiatique parce qu’il y a forcément quelqu’un qui sait, qui est au courant de ce qui s’est passé. Je pense qu’il y a eu une tragédie et que tout cela maintient la pression sur cette personne.

Delphine Jubillar morte

Céline avoue même au magazine qu’elle espère que cette stratégie conduira à un faux pas de l’accusée. Pour les proches de Delphine Jubillar, qui se sont confiés à France Bleu le dimanche 1er août, retrouver la jeune femme et connaître la vérité sur sa disparition est devenu une obsession. Certains de ses amis se méfient également de Cédric Jubillar, qui est au cœur de leurs soupçons.

Cédric le mari clame son innocence

Car les amis de l’infirmière ont remarqué lors d’une perquisition le comportement étrange de Cédric Jubillar, qui s’était arrêté net lors de la première perquisition. L’homme est depuis incarcéré à la prison de Seysses, près de Toulouse, pour homicide volontaire par conjoint. Le peintre, présumé innocent, clame ardemment son innocence. L’un de ses avocats, Jean-Baptiste Alary, avait même dénoncé fin juillet une attaque contre le mari de la disparue. Pour l’avocat, Cédric Jubillar est le coupable idéal, mais aucune preuve n’a été trouvée depuis que le trentenaire a joué un rôle dans la disparition de sa femme.

Delphine Jubillar mort

Les amis de Delphine Jubillar ont peu d’espoir “Il faut être réaliste” !

Nous sommes là pour Delphine et uniquement pour elle. Tel était le mot d’ordre des amis de Delphine Jubillar qui ont organisé, malgré la pluie, une séance de recherche dimanche 1er août. Et ce, alors que le mari de la trentenaire, Cédric Jubillar, a été mis en examen pour le meurtre de l’infirmière et incarcéré à la prison de Seysses.

Sur le terrain, personne n’évoque l’homme qui clame toujours son innocence. Dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020, Delphine Jubillar disparaît de son domicile de Cagnac-les-Mines dans le Tarn. Huit mois plus tard, les amis de la jeune femme reconnaissent dans les colonnes de La Dépêche qu’il faut être réaliste, même si malgré l’incertitude, il faut continuer à espérer. D’autant que l’exercice est compliqué, tant la végétation a poussé.

Delphine Jubillar

Cette fois, ils se sont retrouvés dans le quartier de Saint-Dalmaze, près du lieu de résidence du couple, sur le parking du cimetière. Ils ont été rejoints par une dizaine de personnes qui ne connaissaient pas Delphine Jubillar, mais qui ont été touchées par l’affaire. C’est tellement grand à explorer. Quand on est nombreux, on peut mieux observer, explique Emy, une amie proche de Delphine, ravie d’être soutenue.

Il faut continuer à espérer, c’est ce qui nous fait avancer. Même si on sait très bien où l’on va. La rechercher est devenue une obsession, dit-elle, avec une pensée émue pour les enfants de Delphine, qui méritent au moins d’avoir une réponse à la disparition de leur mère.

Delphine Jubillar

Une certitude, y aura pas de vacances pour les recherches

Le plus dur, c’est le grand vide. Delphine laisse un grand vide, confie Emy, qui a décidé de renoncer à ses vacances pour rechercher son amie. La disparition de la mère de famille n’a pas seulement bouleversé son cercle d’amis proches. Avec son mari, Karine, qui vit en Bourgogne, n’a pas hésité à prendre la route et à parcourir 700 kilomètres.

Nous avons réservé une chambre à Albi. Nous n’étions jamais venus ici, explique à La Dépêche, celle qui est fascinée par cette disparition. Je suis l’affaire depuis presque décembre. J’ai essayé de la suivre sur les réseaux sociaux. Mais on est vite lynché quand on pose une question. J’ai voulu venir plusieurs fois mais je n’ai pas osé, ne sachant pas comment cela allait se passer, raconte-t-elle. J’ai voulu venir plusieurs fois mais je n’ai pas osé, ne sachant pas comment cela se passerait, a-t-elle déclaré. “Trempée” et “couverte de terre”, elle n’a pas fait de découvertes majeures.


Martha Levine

Tout projet incroyable commence par une étincelle et un esprit talentueux. C'est le cas pour Martha Levine, la fondatrice du site PEOPLE ACT MAGAZINE. À tout juste 41 ans, elle a eu une idée brillante en tant que femme de lancer ce projet unique sur les stars et les peoples français.