Crash du Boeing-737 en Chine : la vidéo exclusive de l’avion en chute libre dévoilée !

Selon Jean-Paul Troadec, ancien directeur du Bureau d’enquêtes et d’analyses pour la sécurité de l’aviation civile (BEA), l’avion avait un comportement très inhabituel avant l’accident.

avion

Un avion de la compagnie China Eastern Airline s’est écrasé avec 132 personnes à bord dans le sud-ouest du pays, voici la vidéo.

Un décrochage à haute altitude de l’avion suivi d’une chute brutale avant l’impact avec le sol. Le Boeing 737 de China Eastern a eu un comportement très inhabituel avant de s’écraser lundi 21 mars avec 132 personnes à bord, a déclaré un spécialiste de la sécurité aérienne.

Jean-Paul Troadec, ancien directeur du Bureau d’enquêtes et d’analyses pour la sécurité de l’aviation civile (BEA), souligne qu’il est beaucoup trop tôt pour tirer des conclusions, quelques heures seulement après la catastrophe, qui a impliqué un type d’avion largement utilisé et considéré comme fiable, dans un pays où la sécurité aérienne est excellente.

Que pensez-vous des premières données disponibles sur l’accident de China Eastern ?

Sur le site Flightradar, on peut voir que l’avion, qui était en altitude de croisière (à près de 9 000 m d’altitude, ndlr), a soudainement piqué du nez à environ 600 km/h vers le sol avant de s’écraser. C’est très inhabituel, un simple décrochage ne donnerait pas du tout ce genre de profil. Imaginons que l’on décroche à haute altitude, à ce moment-là le pilote pique un peu du nez pour reprendre de la vitesse, et l’avion reprend lentement son vol.

Ce sont des manœuvres que l’on apprend dans les premières heures de cours de pilotage. Un décrochage à haute altitude peut très bien être récupéré. C’est autre chose.

Il se peut que ce soit le pilote automatique qui ait ordonné une descente brutale de l’avion qui n’a pas été rattrapée par l’équipage, ce qui paraît un peu étonnant vu la durée de la chute, trois minutes, il se peut aussi que ce soit une action de l’équipage, mais on ne peut pas en dire plus.

Quand en saurons nous plus ?

Les Chinois ont un bureau d’enquête très compétent, ils devraient pouvoir récupérer très rapidement les enregistreurs de vol (données et voix, ndlr) qui ont normalement survécu au crash, et à partir de là, non seulement reconstituer la trajectoire précise, mais aussi les paramètres de l’avion, les conversations des pilotes, toutes les actions qui ont pu être faites sur les commandes.

Tout cela devrait être connu très rapidement. Personnellement, je n’ai jamais été confronté à ce type d’événement dans ma carrière, il est donc beaucoup trop tôt pour tirer des conclusions.

avion

La vidéo dévoilée plus haut

L’avion était a priori un 737-800 NG, la génération précédant celle du MAX, qui a été interdit de vol pendant un certain temps après deux accidents mortels. Ce modèle est-il considéré comme fiable ? Et qu’en est-il de la sécurité aérienne chinoise ?

Je n’ai jamais entendu parler d’un problème particulier avec ce modèle d’avion, c’est un dérivé du très vieux Boeing 737 mais avec des moteurs modernes installés. L’avion n’a pas subi le même type d’évolution des commandes de vol que le MAX (à l’origine des deux accidents, ndlr). Quant au niveau de sécurité de l’aviation civile chinoise, il est plutôt excellent.


Louis Foucault

Je suis passionnée par les nouvelles technologies et les informations en générales sur le web ! Restez toujours en contact, c'est ma devise et surtout je ne manquerai aucune des rumeurs les plus folles circulant sur Internet.