«Contain Life»: Jean-Baptiste Jarretou crée l’habitat en container

Logement alternatif

Inclassable, le logement en container connait depuis quelques années un véritable succès. Jean-Baptiste Jarretou, 25 ans, propose «Contain Life», le studio aménagé dans un conteneur maritime. Une solution singulière de logement en construction précaire. Focus sur des produits dérivés à échelle industrielle.

 

Jean-Baptiste Jarretou, 25 ans, propose la conception d’un logement à partir d’un container maritime. Source photo © Ladepeche.fr

 

Il y a quatre ans, au cours d’un voyage en Nouvelle-Zélande, Jean-Baptiste Jarretou a décidé de se lancer dans la construction de maisons Lego.  « J’ai visité la ville de Christchurch, en constante reconstruction suite aux tremblements de terre récurrents. J’ai bien aimé leur solution de construction précaire à partir de containers maritimes ».  Le jeune homme prend également conscience de l’évolution des constructions notamment des habitations alternatives. Il décide alors de monter son entreprise de fabrication d’habitations innovantes en vue de fournir les professionnels de la location à la nuitée. Des constructions avantageuses contrairement aux maisons traditionnelles. Un coût de production moindre — étant donné la préfabrication — un système de recyclage planétaire et une industrie de production. Une fabrication beaucoup moins longue à livrer qu’une maison en dur: « Il faut environ deux mois pour une livraison clé en main, à compter de l’autorisation de fabrication et la réception de l’acompte de notre client.» Une habitation destinée au tourisme ainsi qu’aux particuliers qui souhaitent agrandir leur maison. Une superficie inférieure à 20 m2 autorisant une installation sans recourir au permis de construire; simplement via une déclaration préalable.

 

 

Une fabrication proche de l’environnement

Point essentiel, le facteur environnement, aucune conséquence pour la nature comme l’explique Jean-Baptiste: « Nous produisons des habitations écologiques en recyclant du matériel de transport, en économisant les ressources naturelles, en réduisant la consommation énergétique de nos clients. » Des conteneurs sélectionnés avec soin, nettoyés et désinfectés — sans aucun risque, selon le créateur. L’équipe effectue des opérations de sablage à l’intérieur et à l’extérieur ce qui permet d’enlever toutes traces de peintures susceptibles de contenir du plomb. Le jeune entrepreneur cherche à se démarquer sur tous les points en commençant par son système d’isolation révolutionnaire.

 

Des menuiseries fabriquées en France pour favoriser un éclairage naturel et isoler l’habitation

L’équipe a pris contact avec un ingénieur spécialisé dans les habitations de type zéro énergie. « Patrick Denieul, intervenant à la COP22 de Marrakech, a vendu un brevet à un fabricant Français pour la production d’un bouclier thermique inspiré des technologies de l’aérospatiale. Son invention repose sur un principe physique très simple : l’émissivité des matériaux, autrement dit, leur capacité à rejeter les calories énergétiques ». Une climatisation réversible de qualité qui transforme les calories d’air froid en air chaud, et inversement.  Des menuiseries fabriquées en France pour favoriser un éclairage naturel et isoler l’habitation. « De plus nous avons mis en place un pare-soleil au-dessus des principales ouvertures qui laissent passer le soleil l’hiver et empêche les rayons de pénétrer l’été. » Sur le plan compétitif et innovant, Jean-Baptiste évoque des constructions différentes des autres marchés.

 

© Contain Life

Vue de haut de l’habitation © Contain Life

 

« Compétitif sur tous les points (…) »

Il faut que le client puisse distinguer le marché de la maison-container — assembler des conteneurs sur chantier — avec l’intervention de différents corps de métiers — dont un architecte. «Contain life» livre des habitations quasi achevées sur chantier, réduisant le coût de fabrication, se répercutant sur le prix de vente. L’équipe peut déplacer les habitations une fois installées, standardiser l’outil de production et réaliser une seule étude d’ingénierie. « Si le fait de construire à partir de conteneurs maritimes peut paraître comme un effet de mode, notre procédé de fabrication est compétitif sur tous les points — technologique, logistique et financier. Ces avantages nous permettent d’assurer le développement durable de notre entreprise. »

Jean-Baptiste Jarretou entend prouver que ces habitations ne représentent pas seulement un marché discount effectif mais également qu’elles possèdent un potentiel créatif dans l’ère du temps. Une seconde vie offerte à des containers encombrants, métamorphosés en logements au design raffiné — tendance hypster chic — via une écoperformance en ce qui concerne la question énergétique, assurant un confort irréprochable à l’utilisateur. Prix moyen: 30 000 euros.

 

Mathilde Dandeu © PAM 2013-2018

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

A la une

Interview dynamite: l'auteur, réalisateur et artiste visuel italien, Max Papeschi (Milan), parrain inclassable de la rentrée 2018. Photo © Giorgia Sans Merci

PAM sur Twitter

PAM sur Facebook

POINT PRESSE

Politique

Economie

Média

L'interview

Money Planet

Les planches du mag

TATTOO PLANET