Claude Barzotti dans un sale état, opéré en urgence.

claude barzotti aime moi

Le chanteur de 68 ans Claude Barzotti est actuellement en convalescence et fera une apparition publique en Belgique début août.

Claude Barzotti, le chanteur italo-belge, fête aujourd’hui son 68e anniversaire. Mais les célébrations devraient rester raisonnables autour du gâteau et des bougies… L’artiste a récemment subi une opération du pancréas et doit maintenant se ménager. On l’imagine impatient de retrouver ses nombreux fans. Ce sera le cas le 1er août à Uccle, en Belgique, lors de la 16e édition du Tennis Allan Sport – Télévie, un événement pour une bonne cause. En novembre 2022, il sera également aux côtés de Frank Michael à Colfontaine, en Belgique. Bien sûr, si Claude Barzotti a retrouvé ses forces.

claude barzotti

Claude Barzotti buvait jusqu’à 7 bouteilles d’alcool par jour

L’automne dernier, dans une interview accordée à People Act Magazine, Claude Barzotti, alors gravement malade, donnait des nouvelles alarmantes. Il avouait avoir sombré dans l’alcool, allant jusqu’à boire “jusqu’à 7 bouteilles de whisky par jour”. Il ajoute : “Je ne peux même pas me tenir debout. Je suis gravement malade. Je souffre actuellement d’une terrible pancréatite qui m’oblige à aller à l’hôpital tous les jours. Et parfois, je dois y rester plusieurs nuits d’affilée. En fait, cela fait plus d’un an que j’y passe tout mon temps pour des problèmes de foie, d’estomac et de cœur. Pour mes problèmes d’alcool. Claude Barzotti avait déjà évoqué cette addiction, avouant qu’il n’en avait “pas fini avec ses vieux démons”.

claude barzotti je ne t écrirai plus

Claude Barzotti : quelques mois de convalescence avant de pouvoir remonter sur scène

Selon nos informations, l’artiste souffrait d’une pancréatite et a subi une opération chirurgicale il y a peu. Certains fans lui sont fidèles depuis ses débuts et ses premiers tubes dans les années 80, se vendant à des centaines de milliers d’exemplaires alors que les salles de concert étaient pleines. Sa chanson Le Rital a même atteint la première place des charts lors de sa sortie en 1983. Dans les années 2000, Claude Barzotti participe encore aux éditions d’Âge tendre et tête de bois, preuve de sa popularité.

Claude Barzotti : “Je n’en ai pas fini avec mes vieux démons

claude barzotti aime moi

le “Rital” fête ses 65 ans. Dans une récente interview accordée à People Act Magazine, Claude Barzotti s’est confié avec émotion sur sa carrière et les épreuves de ces dernières années.

“Le Rital” reste sa chanson emblématique. Depuis son succès en 1983, Claude Barzotti n’a jamais cessé d’écrire, pour lui et pour d’autres artistes, loin de la folie médiatique. Et surtout, il continue aujourd’hui à rencontrer régulièrement son public. Ce lien avec ses fans lui a permis de surmonter de nombreuses épreuves.

Comment allez-vous ?

Doucement, comme on dit. Ces dernières années, j’ai enchaîné les problèmes de santé. Après des problèmes rénaux, j’ai été opéré du pancréas. J’ai beaucoup souffert et j’ai cru que je ne pourrais plus jamais faire de spectacles.

Qu’est-ce qui vous a donné la force de continuer ?

Mon public. J’ai reçu tellement de messages de soutien.

⋙ Eurovision : Joëlle Ursull, Jonatan Cerrada… Que sont devenus certains des représentants français ?

Selon un sondage commandé par Télé-Loisirs, vous êtes la chanteuse que le public aimerait le plus voir revenir. Surpris ?

Flatté, surtout. Mais je ne suis pas si surpris que ça. Même si je ne suis plus sous les feux de la rampe, mes fans répondent toujours présent. Lorsque je fais des galas dans des salles de plus de 1000 places, elles sont toujours pleines plusieurs jours à l’avance. J’ai un public extraordinaire, et c’est pour lui que je continue à chanter.

On vous connaît pour des tubes inoubliables comme Le Rital, mais continuez-vous à écrire ?

Toujours ! J’ai écrit cinq chansons pour le nouvel album de Jeane Manson, et une autre pour la chanteuse québécoise Ginette Reno. Et je suis en train d’enregistrer mon prochain album. J’ai complètement changé mon équipe, je travaille avec un arrangeur de génie et un technicien qui collabore avec Jean-Michel Jarre.

Que faites-vous en dehors du travail ?

Je suis un gros flemmard et je peux vous dire que mon fauteuil en a marre de moi [il rit]. [Comme beaucoup de gens, je regarde beaucoup la télévision.

Des télé coupures ?

Certainement pas ! Je déteste les émissions comme The Voice. Je reconnais que les candidats ont de belles voix mais je trouve qu’ils n’ont pas de personnalité. Pour moi, ce sont des choristes, pas des chanteuses.

Vous n’avez jamais caché vos problèmes d’alcool. Devenir grand-père vous a apparemment permis de vous en sortir…

Mes deux petites-filles sont de véritables rayons de soleil dans ma vie, mais je n’en ai pas fini avec mes vieux démons. L’alcool est un combat éternel. J’ai déjà fait une vingtaine de cures… Aujourd’hui, je bois quand je ne suis pas bien, mais ce n’est pas systématique. Je suis sorti de l’enfer de la consommation démente. Imaginez, je buvais jusqu’à six bouteilles de whisky par jour !

Vous n’avez pas participé à l’événement Âge tendre, la tournée des idoles 2018. Des regrets ?

Non, pas du tout. Participer à la croisière me suffisait. Je ne suis plus très friand de ces grands barnums. J’aime travailler à l’ancienne, chanter dans des salles où je suis proche des gens.


Antoine Berrot

Ancien bordelais exilé à Marseille, je suis fasciné par l'univers du sport et des séries TV, surtout celle de Netflix France. Pigiste et rédacteur pour plusieurs magazines peoples, Antoine est de nature curieux et il adore partager son point de vue sur tous les sujets médiatiques.