Un avion Airbus A380 a réussi à voler 3 heures sans kérosène, les explications.

Airbus Airline a effectué avec succès un premier vol de l’A380 alimenté à 100 % par du carburant aviation durable (SAF), selon la société.

L’avion Airbus A380 a décollé de l’aéroport de Blagnac (Toulouse) vendredi et a volé pendant environ trois heures, en utilisant un moteur Rolls-Royce Trent 900 avec 100 % de SAF.

Airbus toulouse

Total Energies, une entreprise pétrochimique, a fourni 27 tonnes de PBS non mélangé pour le vol. Il s’agit d’un test important pour Airbus, car ses véhicules ne peuvent actuellement voler qu’avec un mélange de carburant durable à 50 % et son objectif est d’atteindre 100 % d’ici la fin de la décennie.

Cepsa et la compagnie aérienne Binter s’associent pour produire des carburants durables

LA DÉCARBONISATION DES AVIONS

Cepsa et la compagnie aérienne Binter s’associent pour produire des carburants durables

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Airbus (@airbus)

Le carburant utilisé pour ce vol a été fabriqué au Havre (France). Son impact écologique est plus faible car il est composé principalement d’huile de cuisson usagée et d’autres graisses usées, sans substances aromatiques ni soufre.

Un deuxième vol Airbus avec le même avion est prévu le 29 mars, de Toulouse à l’aéroport de Nice, pour tester l’utilisation de la SAF lors du décollage et de l’atterrissage.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Airbus (@airbus)

Tests sur d’autres modèles

Il s’agit du troisième type d’avion Airbus à voler avec 100% de SAF au cours des 12 derniers mois. Le premier était un modèle Airbus A350 en mars 2021, suivi d’un monocouloir A319neo en octobre 2021.

L’avion utilisé lors de l’essai est le modèle qui servira de banc d’essai à Airbus pour les futures technologies qui feront partie du premier avion à émission zéro au monde en 2035.

Une tendance inévitable

La réduction de l’empreinte carbone des avions est l’un des principaux défis futurs des compagnies aériennes.

Par exemple, une étude de Barcelona Regional a estimé que les vols au départ de la ville catalane en 2019 ont émis 4,2 millions de tonnes de CO2, soit la même quantité que celle produite par deux millions de voitures ou une centrale électrique au charbon.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Airbus (@airbus)

Les entreprises du secteur vont dans ce sens : outre les progrès signalés par Airbus, Cepsa et Iberia ont annoncé en janvier dernier leur engagement à développer des biocarburants pour leurs avions.

Singapore Airlines ramène l’Airbus A380 à New York

Singapore Airlines a rétabli des vols quotidiens sans escale entre l’aéroport international de Newark Liberty (EWR) et Singapour Changi (SIN) avec l’Airbus A350 et l’aéroport Kennedy JFK avec l’Airbus A380.

La ligne A380 vers JFK comprend une escale à Francfort et dispose de la nouvelle cabine de classe affaires de SIA.

Airbus

Les vols sans escale de cet Airbus A350 au départ de l’EWR et de JFK signifient que SIA exploite les deux vols les plus longs du monde au départ de la région de New York. Les vols durent environ 18 heures et 45 minutes.

Avec le rétablissement des services à JFK et EWR, SIA a reconstruit plus de 90% de son réseau de lignes américaines, après que la pandémie ait réduit ses services à seulement 3 par semaine, contre 57 auparavant.

Joey Seow, vice-président régional de SIA pour les Amériques, a déclaré : SIA s’est fermement engagée à reconstruire son réseau de lignes aux États-Unis, et le lancement aujourd’hui de plus gros appareils A380 et le redémarrage des vols sans escale à Newark sont la preuve de cet engagement.