Aurélie Dotremont (Les Anges) au plus, son état est critique !

La boulimie est une maladie qui ronge de nombreuses personnes. Aurélie Dotremont, qui en souffre depuis des années, a pris le temps de parler à ses followers sur les médias sociaux. Par le biais de son compte Instagram, la jeune femme a fait des confidences bien senties. Ne vous inquiétez pas, la rédaction de People Act Magazine vous dira exactement ce qu’elle a dit. Êtes-vous prêt ?

Aurélie Dotremont

Aurélie Dotremont nous parle de la maladie qui la ronge depuis des années : la boulimie, un mal critique pour elle.

Si vous suivez la carrière d’Aurélie Dotremont, vous savez probablement qu’elle souffre de boulimie depuis plusieurs années.

Il s’agit d’un symptôme psychiatrique qui se présente sous forme d’accès et qui consiste à manger une grande quantité de nourriture suite à une impulsion incontrôlable.

Aurélie Dotremont avant après

Il s’agit d’une maladie qui touche environ 220 000 personnes en France, principalement des femmes de moins de 35 ans. Selon l’association Anorexia Bulimia (AAB), 9 personnes sur 10 sont des femmes.

L’ancienne candidate de télé-réalité en parle déjà sans tabou. Surtout sur les réseaux sociaux.

Le malheur d’Aurélie Dotremont.

Ainsi, ce lundi 4 octobre, la candidate de la réalité est sortie de son silence. Elle a notamment dévoilé son corps amaigri par ses épisodes de vomissements :

Il est grand temps que je reprenne du poids….. Je dois être à 48-49 kg alors que je suis normalement à 54 pour 1m63″. Aurélie Dotremont explique ensuite que la maladie est compliquée pour le moral :

J’avoue que la fatigue et la boulimie, ce n’est pas idéal pour le moral. Pendant les vacances, j’ai eu moins de crises, mais j’ai aussi mangé moins fréquemment….. Je suis passé de 17 attaques à 2 par jour à Ibiza. J’ai donc perdu beaucoup de poids.

Des conséquences terribles sur son physique.

Dans son message sur Instagram, Aurélie Dotremont a également tenu à mettre en garde sa communauté. En fait, la jeune femme explique qu’il ne faut jamais se mettre à vomir :

Je veux que vous sachiez à quel point cette maladie tue lentement. Attention, ne vous mettez jamais à vomir, c’est dangereux pour votre santé et votre moral. Si j’avais su il y a 14 ans, se désole-t-elle.

Aurélie Dotremont a ensuite poursuivi ses commentaires et donné quelques détails. En effet, la jeune femme a profité de l’occasion pour raconter en détail l’épreuve qu’elle traverse :

Très souvent, je pleure de fatigue, de colère contre moi-même et je me demande pourquoi cela m’arrive. J’ai des jours avec et des jours sans.

Aujourd’hui est un jour sans. Nous nous retrouvons souvent seuls, soit parce que nous le voulons, soit parce que personne ne nous comprend.

Qui comprendra qu’un homme ou une femme puisse se faire vomir 17 fois par jour après avoir mangé 127 repas par jour ?

Une jeunesse difficile pour Aurélie Dotremont.

Aurélie Dotremont a vécu des événements dramatiques alors qu’elle était encore une enfant.

Aurélie Dotremont

Dans un passage de son autobiographie « Tu finiras dans une vitrine », elle raconte avoir découvert un terrible secret de famille, l’infanticide de sa sœur aînée.

Dans un extrait de son livre, il raconte : J’ai 9 ans et j’apprends qu’une tragédie plane sur ma famille.

Je dois me construire dans cette atmosphère lourde. Entre deux maisons, un lit dans une armoire et un infanticide. Je pense avoir vécu le pire, mais ce n’est vraiment qu’une mise en bouche.

Dans d’autres extraits mis en ligne, le drame est révélé un peu plus. C’est en rangeant l’armoire de sa grand-mère qu’elle découvre une coupure de journal qui lui révèle la vérité.

Elle apprend qu’elle avait une sœur aînée, née deux ans avant elle, et assassinée peu après sa naissance.

Plus tard dans son histoire, Aurélie Dotremont apprend que sa mère a été acquittée du meurtre de sa fille. Le responsable de cet infanticide est le compagnon de sa mère, Renan. Et il a été condamné en 2017.


Martha Levine

Tout projet incroyable commence par une étincelle et un esprit talentueux. C'est le cas pour Martha Levine, la fondatrice du site PEOPLE ACT MAGAZINE. À tout juste 41 ans, elle a eu une idée brillante en tant que femme de lancer ce projet unique sur les stars et les peoples français.