Anne-Sophie Lapix : sa dernière bourde face à Olivier Véran en direct.

anne-sophie-lapix-son-enorme-bourde-face-a-olivier-veran

Nous savons que la journaliste faits des petites erreurs. Mais pas que ça ! Anne-Sophie Lapix fait preuve d’un grand professionnalisme !

Anne-Sophie Lapix collectionne certes les maladresses à l’antenne. Mais d’un autre côté, elle a toujours le mot pour nous faire rire. La journaliste est pleine de surprises. Ce mardi 13 juillet, lors du journal de 20h de France 2, elle a commis une nouvelle bourde. C’est plutôt mignon sauf qu’elle était face au ministre de la Santé, Olivier Véran…. On vous raconte tout !

Anne-Sophie Lapix, la maladroite ?

Anne-Sophie Lapix est connue sur nos écrans depuis environ 2013. Cette année-là, elle prend les rênes du talk-show « C à vous ». Une émission quotidienne sur France 5 qui a permis au public de la découvrir en profondeur. Plus tard, lorsqu’elle débarque sur France 2 pour son premier « 20 heures », l’ambiance est beaucoup plus sérieuse. Elle est apparue un peu moins à l’aise que dans sa précédente émission. Et on peut le comprendre !

anne-sophie-lapix-son-enorme-bourde-face-a-olivier-veran

En effet, quand on présente le journal télévisé, on a moins de liberté et on doit respecter les codes et les usages. Cette responsabilité l’a rendue un peu timide au début. Mais elle s’est peu à peu laissée aller et s’est habituée. Anne-Sophie Lapix était déjà familiarisée avec cet exercice puisqu’elle avait présenté le journal télévisé sur LCI. En tout cas, s’il y a bien un domaine dans lequel elle est très douée, c’est dans le jeu des interviews. En effet, elle a un réel talent pour les interviews en face à face. On l’a vue à l’œuvre entre 2008 et 2013 dans l’émission » Dimanche + » sur la chaîne Canal+.

Coincée à un rendez-vous…

En tout cas, cette fois, Anne-Sophie Lapix nous a fait rire et ça fait du bien ! Vous avez dû suivre le discours du président de la République ce lundi 12 juillet. Le mari de Brigitte Macron s’est adressé aux Français pour faire le point sur l’évolution du virus. En effet, la crise sanitaire est loin d’être terminée. Emmanuel Macron a pris des décisions strictes pour les personnes qui ne se sont pas fait vacciner. Les réticents n’auront plus le choix. S’ils veulent reprendre une vie normale, profiter des restaurants, des bars, des cinémas, ils devront en passer par là !

Nouvelles restrictions, nouveau calendrier…

Il semble qu’il n’y ait pas de fin. Olivier Véran était l’invité d’Anne-Sophie Lapix dans le journal de 20h de France 2 le 13 juillet dernier. Après l’intervention du chef de l’État, l’homme politique est venu à l’antenne pour donner quelques explications. Face à la ministre de la Santé, Anne-Sophie Lapix a fait quelques faux pas. Mais Olivier Véran a été patient tout au long de l’interview.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par AsLapix (@aslapix)

Au cours de l’interview, Anne-Sophie Lapix a demandé des précisions sur la fin du port du masque. Elle a interrogé son invité sur la date présumée : « le 21 avril dans les lieux ouverts au public », a-t-elle dit. Malheureusement, elle pense toujours être en plein enfermement. Elle se trompe et reste bloquée sur le mois d’avril alors que nous sommes en juillet. Olivier Véran, en homme courtois, ne la corrige pas sur son erreur.

« Nous avons une recommandation du Haut Conseil de la santé publique, nous allons juste vérifier que la variante Delta n’a pas fondamentalement changé la situation, mais à l’heure où je vous parle, nous sommes en passe de lever l’obligation de porter un masque dans les lieux où le pass santé s’applique… », explique le ministre de la Santé. Il est rapidement coupé par Anne-Sophie Lapix qui insiste pour qu’une date précise soit confirmée : « Quand ? Quand ? » demande-t-elle. Olivier Véran n’est pas impressionné et répond : « Au moment où elle s’applique ! Anne-Sophie Lapix n’est toujours pas consciente de son erreur et continue : « Donc le 21 avril ».

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par AsLapix (@aslapix)

Olivier Véran est poli…

Finalement, Anne-Sophie Lapix comprend sa bourde et reprend ses esprits. « Je veux dire ‘juillet’, je ne sais pas pourquoi je suis obsédée par le 21 avril », dit-elle avec un peu d’humour pour faire passer les choses. Olivier Véran est calme : « Le 21 avril était une mauvaise date ». En fait, il fait référence aux élections présidentielles de 2002. Le moment où le Front national, via Jean-Marie Le Pen, a atteint le second tour face à Jacques Chirac.

Au moins, Anne-Sophie Lapix nous a fait rire ! Les Français ont apprécié cette interview. Et elle accepte ses petites imperfections avec le sourire. En tout cas, espérons que l’arrivée du Delta en France ne fera pas exploser le nombre de contaminations. A suivre…


Louis Foucault

Je suis passionnée par les nouvelles technologies et les informations en générales sur le web ! Restez toujours en contact, c'est ma devise et surtout je ne manquerai aucune des rumeurs les plus folles circulant sur Internet.