Le monde du cinéma en deuil avec la disparition de Anna Gaylor.

Anna Gaylor n’est plus. Comme l’a révélé le réalisateur Aytl Jensen, l’actrice est décédée à l’âge de 89 ans. Un crève-cœur pour ses fans, qui l’avaient vue dans Les visiteurs ou Le cœur des hommes.

Anna Gaylor

Anna Gaylor ! Le cinéma français vient de perdre une autre star. Quelques semaines après la mort du grand Jean-Paul Belmondo, décédé le 3 septembre 2021.

C’est l’actrice Anna Gaylor qui nous a malheureusement quittés. La nouvelle a été annoncée sur les réseaux sociaux par le réalisateur Aytl Jensen, avec qui elle venait de tourner la sitcom comique intitulée Les Aventures d’Aytl Jensen.

anna gaylor actrice

« Elle était une amie proche depuis des années. C’était une personne magnifique, sensible et touchante. Je suis tellement attristée. Repose en paix mon Anna d’amour. Tu me manques déjà », a écrit ce dernier avec une immense tristesse en légende d’une photo de lui avec la défunte. Un décès qui émeut le pays tout entier, tant elle était appréciée des Français. Elle qui avait été élève au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique avec Jean Rochefort, Jean-Pierre Marielle ou Jean-Paul Belmondo avait en effet un sacré palmarès.

anna gaylor actress

Retour sur la carrière d’Anna Gaylor

Née le 13 mai 1932 à Paris, Anna Senioutovitch, de son vrai nom, avait fait ses débuts au théâtre dans les années 1950. Après quelques petits rôles à la télévision et au cinéma, elle est appelée à jouer dans deux productions britanniques en 1957 et 1958 : The Seven Thunders d’Hugo Fragonese, où elle tient le rôle principal, puis Encounter in Kenya de Ken Annakin, où Anna Gaylor rencontre Belinda Lee et Michael Craig. Par la suite, elle devient la muse d’Alain Jessua, qui est son mari, et apparaît dans plusieurs de ses films comme La vie à l’envers en 1964, Jeu de massacre en 1966 ou Traitement de choc en 1973.

Mais si les Français se souviennent d’elle, c’est surtout pour l’un de ses rôles les plus populaires : celui de Madame Florence Massonneau dans le feuilleton Les oiseaux rares, diffusé à la télévision en 1969. Par la suite, Anna Gaylor avait fait des apparitions très remarquées au cinéma, comme dans le film Les Visiteurs en 1993, où elle jouait Thibeaude de Montfaucon, la mère de Godefroy (Jean Reno) ou dans Le cœur des hommes en 2003, où elle avait cette fois joué la mère de Manu (Jean-Pierre Darroussin). Dans sa vie privée, elle s’est mariée en 1961 avec le réalisateur Alain Jessua, qui lui a donné un fils, Frédéric. Un être qui doit aujourd’hui lui manquer terriblement…

La carrière d’Anna Gaylor

Anna Gaylor

Élève du Conservatoire national supérieur d’art dramatique aux côtés, entre autres, de Jean Rochefort, Jean-Pierre Marielle et Jean-Paul Belmondo, elle fait ses débuts au théâtre dans les années 1950 et, après quelques petits rôles à la télévision et au cinéma, Anna Gaylor joue dans deux productions britanniques, notamment dans Les Sept Tonnerres d’Hugo Fregonese où elle tient un rôle principal aux côtés de Stephen Boyd (1957), puis dans Rencontre au Kenya de Ken Annakin où elle retrouve Belinda Lee et Michael Craig (1958).

Anna Gaylor est ensuite omniprésente dans les films réalisés par Alain Jessua, qui était son mari ; elle apparaît, entre autres, dans La Vie à l’envers (1964), Jeu de massacre (1966), Traitement de choc (1973).

Tout en menant une intense carrière théâtrale, elle est également très présente à la télévision, notamment dans plusieurs séries ; son rôle le plus populaire à la télévision est celui de Madame Florence Massonneau, mère de cinq filles (dont Claude Jade et Dominique Labourier) dans le feuilleton Les Oiseaux rares (1969). Au début des années 1980, elle est la mère de Véronique Jannot dans Pause Café (1981). En 2011, Anna Gaylor joue la mère de Christian Clavier dans le film réalisé par ce dernier, On ne choisit pas sa famille.

En 2021, Anna Gaylor joue son propre rôle dans deux épisodes de la sitcom comique « Les Aventures d’Aytl Jensen ».


Martha Levine

Tout projet incroyable commence par une étincelle et un esprit talentueux. C'est le cas pour Martha Levine, la fondatrice du site PEOPLE ACT MAGAZINE. À tout juste 41 ans, elle a eu une idée brillante en tant que femme de lancer ce projet unique sur les stars et les peoples français.