Amir au plus mal, il s’effondre sur scène, une prestation complètement ratée.

Dans une interview accordée au magazine « 50′ inside » sur TF1, l’ancien protégé de Jenifer Amir est revenu sur sa participation chaotique à la version israélienne de « Nouvelle Star » en 2006. Et on peut dire qu’à l’époque, les choses ne se sont pas passées aussi bien que sur le plateau du télé-crochet de TF1.

Amir

Amir a parcouru un long chemin depuis sa participation à la troisième édition de « The Voice », où il a réalisé une performance inspirée qui l’a mené en finale.

Mais si le destin de Amir semble être guidé par une bonne étoile, tout ne s’est pas déroulé sans heurts pour l’auteur-compositeur-interprète de 37 ans.

Amir age

Son interprétation d’Une belle histoire de Michel Fugain a été torpillée lorsqu’Amir a oublié les paroles et s’est retrouvé assis sur la scène. J’ai décidé de m’effondrer sur scène et de demander l’arrêt du spectacle. Visiblement, on ne m’a pas donné de seconde chance, s’est souvenu le chanteur sourd auprès de Nikos Aliagas.

Dahlia Arfi-Elkaïm, coauteur de la biographie d’Amir « Une belle histoire », est également revenu sur cette performance qui aurait pu faire chuter la carrière d’Amir : Il s’est assis par terre comme un enfant qui boude, parce qu’il n’arrivait pas à se souvenir des paroles de la chanson de Michel Fugain.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par ᴀᴍɪʀ (@amir_officiel_)

Le saviez-vous ? Amir a déjà été en prison

Si Amir est un bon mari et un père responsable, il a aussi été un rebelle dans sa jeunesse. Le chanteur, qui dévoile une réédition de son album Ressources, n’était pas très discipliné lorsqu’il a fait son service militaire en Israël. Invité de l’émission C’Cauet sur NRJ12 en 2018, le père du petit Mikhaël a révélé être passé deux fois par la case prison :

Je dois préciser que ce n’était pas une prison normale, pas un truc pénal, c’était une prison militaire quand je faisais mon service militaire, a-t-il confié. C’est leur truc de correction, je n’étais pas très sérieux. Je me suis endormi pendant une garde par exemple, a avoué l’interprète de J’ai cherché.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par ᴀᴍɪʀ (@amir_officiel_)

Amir au plus mal

Bien que le service militaire soit obligatoire pour les garçons et les filles en Israël, Amir en a été exempté en raison de sa surdité de l’oreille droite.

Ainsi, lorsqu’il a eu 18 ans, il s’est retrouvé dans un bureau. À la fin de la journée, il pouvait même rentrer chez lui. Mais comme l’artiste l’a expliqué dans une interview à Paris Match en 2016, son attitude lui a valu plusieurs réprimandes de la part de la hiérarchie :

Comme j’avais des problèmes de discipline, je me suis retrouvé deux fois en prison militaire, avait-il déjà raconté. Et d’ajouter : A la fin de mon service, j’étais peintre et jardinier. Une période dont il a finalement tiré les leçons : Malgré cela, ces trois années restent un bon souvenir. Elles vous permettent de mûrir, d’avoir des responsabilités.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par ᴀᴍɪʀ (@amir_officiel_)

Amir est sourd d’une oreille depuis sa naissance

Dans une récente interview accordée au magazine Nous Deux, Amir s’est confié sur sa surdité d’enfance : Cela m’a sans doute rendu plus apte à comprendre les personnes handicapées, plus sensible, car je me sens concerné, même si cela n’a jamais eu de conséquences sur ma façon d’aborder la vie, a expliqué le mari de Lital.

Amir

Une différence dont il n’a pas vraiment souffert, si l’on en croit ses confidences : C’était ma normalité, je ne me suis jamais senti différent ou moins capable. Aujourd’hui encore, quand je fais de la musique, ce n’est pas un problème. À l’âge de 16 ans, le chanteur a tout de même eu recours à la chirurgie esthétique pour redonner une apparence normale à son oreille défectueuse.


Pierrette Rajaonasy

J'adore particulièrement toutes les actualités people et les séries Netflix, deux sujets pourtant diamétralement opposés que l'on retrouve sur ce magazine francophone ! Je partage donc mon opinion assez régulièrement dans mes articles sur le site.