Alerte info ! Disparition Delphine Jubillar : Cédric avoue son mensonge !

Un ancien codétenu de Cédric confie de nouvelles révélations explosives sur la disparition de Delphine Jubillar, dont on est sans nouvelles depuis la nuit du 15 au 16 décembre 2020.

Dans deux nouvelles lettres manuscrites adressées à sa compagne Séverine, Cédric Jubillar reconnaît avoir menti et dit beaucoup de bêtises.

Selon lui, Cédric lui aurait avoué le meurtre de sa femme et lui aurait même confié l’endroit exact où il aurait enterré sa femme : près d’une ferme qui a brûlé à Cagnac-les-Mines. Mais après plus de 10 jours de recherches dans la zone indiquée par Marco, aucune trace de la mère de Louis et Elyah n’a été retrouvée.

Delphine Jubillar

Incarcéré à la prison de Toulouse-Seysses depuis le 18 juin 2021, Cédric Jubillar a révélé à sa nouvelle compagne Séverine dans deux nouvelles lettres manuscrites que toutes les indications de son ancien codétenu étaient des conneries. Je n’ai rien dit à personne, a-t-il écrit à sa nouvelle compagne, selon La Dépêche.


 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par @pourcedricjubillar


Le peintre et plâtrier de 34 ans Cédric Jubillar a également dit avoir de la peine pour Séverine, placée en garde à vue et soupçonnée de manipulation de cadavre après que Marco a révélé qu’elle savait où était enterrée Delphine et qu’elle avait elle-même vu le cadavre de l’infirmière. Maintenant, plus de blabla avec qui que ce soit, je vous le promets, lui a-t-il dit.

Je suis désolé d’avoir été naïf

Je comprends que je me suis bien fait avoir, si vous acceptez mes excuses. Je suis désolé d’avoir été naïf et de t’avoir fait du mal et surtout de m’être fait avoir comme ça. Marco est une des personnes qui m’a berné, tous les deux, avec un faux témoignage, c’est pour ça que tu étais en garde à vue. Il ne faut faire confiance à personne. Il faut porter plainte (sic !) contre lui pour dénonciation calomnieuse, écrit également le fils de Nadine Fabre dans sa lettre.


 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Une du jour (@unedujour)

A sa sortie de prison, Marco avait également indiqué qu’il avait contacté Séverine parce que Cédric lui avait dit qu’elle l’aiderait à déplacer le cadavre de Delphine Jubillar, dont il craignait qu’il devienne visible avec le temps.

Dans ces deux nouvelles lettres adressées à Séverine (qu’il sait avoir été ouvertes et lues par les gendarmes), Cédric réfute toutes les accusations de son ancien compagnon de cellule : Je lui avais donné ton numéro de téléphone pour une fois à l’extérieur pour qu’on puisse boire un verre, mais finalement il l’a utilisé pour autre chose.

Dans ces lettres, le peintre et plâtrier de 34 ans regrette également cette enquête qui, selon lui, ne comporte aucune avancée majeure. Je me demande si la police travaille encore sur la disparition de ma femme ou si c’est déjà terminé pour eux, ajoute-t-il, visiblement peu satisfait du travail effectué par les enquêteurs.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Avi Bitton Avocat (@avi.bitton.54)

Cédric Jubillar reste présumé innocent des faits qui lui sont reprochés jusqu’au jugement définitif de cette affaire.

Affaire Jubillar : ce nouveau scénario qui agace les avocats de Cédric

Cédric Jubillar a une nouvelle fois été entendu par la justice. Devant les caméras de BFMTV, son avocat, Me Franck, est revenu sur les faits reprochés à son client. L’occasion pour ce dernier de faire part de son agacement.

Disparue dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020, Delphine Jubillar reste à ce jour introuvable. Après avoir été entendu par la cour d’appel de Toulouse pendant plus de quatre heures, Cédric Jubillar est revenu sur les récents aveux qu’il avait faits à l’un de ses voisins de cellule. Et à l’issue de l’audience, Me Franck, l’avocat du principal suspect s’est confié à BFMTV sur cette affaire judiciaire.

Après avoir relaté l’interrogatoire de Cédric Jubillar, son avocat s’est ensuite exprimé sur cette affaire. L’occasion pour elle de se montrer exaspérée par les nombreux rebondissements qui ponctuent cette affaire.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Avi Bitton Avocat (@avi.bitton.54)

On est un peu agacé parce que tous les mois on doit se battre contre un nouveau scénario, s’est-elle défendue.

En cause, les nombreuses révélations faites sur les traces de sang retrouvées dans la couette mais aussi dans le véhicule de son ami. Et elle ajoute aux révélations de Marco : Il est évident que les déclarations de ce codétenu ne tiennent pas la route.

J’en veux pour preuve qu’il y a des enquêtes depuis trois semaines, comme vous le savez, sur les déclarations de ce codétenu et que rien n’a été trouvé. Lors de son intervention, l’avocate a également fait savoir qu’une nouvelle demande de libération sera déposée la semaine prochaine.

Un enregistrement accablant

Toujours vendredi 11 février, BFMTV a révélé en exclusivité un enregistrement dans lequel on entend pour la première fois la voix de Cédric Jubillar.

Dans ce document audio, datant d’avril 2021, on peut entendre le peintre-plâtrier de 34 ans en conversation avec un couple d’amis. Et lors de cette fameuse discussion, ces derniers lui font part de leurs doutes quant à sa potentielle culpabilité dans la disparition de sa femme.

Jubillar

Pas d’inquiétude ! Ayez des doutes, sauf que, comme vous pouvez le constater, il n’y a aucune preuve, a rapporté l’homme actuellement incarcéré à la prison de Seysses, avant d’ajouter : Alors avant de faire de grands bla-bla, revenons sur terre et cherchons des preuves. Je n’ai rien à cacher, je l’ai déjà dit à ta femme, je n’ai rien à cacher. J’en ai rien à foutre.

Jusqu’au verdict final de cette affaire judiciaire, Cédric Jubillar reste présumé innocent des faits qui lui sont reprochés.