Alerte dans vos supermarchés ! cette marque phare que vous ne devez plus consommer.

Les supermarchés sont nos magasins de proximité préférés. Nous y faisons nos courses pour nourrir toute la famille. Nous y avons nos habitudes et les changer peut être plus difficile que vous ne le pensez. Cependant, certaines habitudes valent la peine d’être changées lorsque la santé est en jeu.

supermarchés

D’innombrables produits vendus dans nos supermarchés contiennent cet aliment nocif. En consommer trop a des effets dévastateurs sur votre santé.

Or, de nombreux produits présents sur les étagères de nos supermarchés nous font finalement courir de grands risques. Certains lecteurs de People Act Magazine ont peut-être déjà deviné que nous parlons de l’huile de palme. L’huile de palme se retrouve dans des tonnes de produits vendus dans les supermarchés.

Prix lidl

Elle est controversée car elle est la principale cause de déforestation. En d’autres termes, elle représente un danger majeur pour l’environnement. Mais elle est également néfaste pour la santé des consommateurs. Si elle est consommée en trop grande quantité, l’huile de palme peut affecter gravement le système cardiovasculaire.

Il est donc essentiel de savoir dans quels produits elle se trouve. D’autant que, selon le magazine 60 millions de consommateurs, l’huile de palme se retrouve aussi dans les produits étiquetés sans huile de palme dans nos supermarchés !

Supermarchés appâtés, consommateurs en danger

Le magazine 60 millions de consommateurs assure une veille active pour informer au mieux les citoyens. Le contenu de ses publications est édité par l’Institut national de la consommation (INC). Cet institut est chargé de recueillir, produire, analyser et diffuser des informations, études, enquêtes et essais.

Journalistes, juristes, économistes et documentalistes travaillent pour avertir les consommateurs des moindres risques. Pourtant, à la mi-mars 2022, le compte Instagram du magazine a partagé une publication édifiante. En effet, un produit en vente dans tous les supermarchés français, un produit d’une grande marque, mentirait sur son emballage.

Une mention est affichée sur la face avant du produit pour assurer aux consommateurs que le produit ne contient pas d’huile de palme. Or, la législation française impose aux marques de détailler la composition des produits qu’elles vendent. Il a donc suffi de retourner le produit pour se rendre compte que l’huile de palme entrait bien dans sa composition.

Le magazine 60 millions de consommateurs a donc soulevé cette scandaleuse contradiction. Et People Act Magazine ne pouvait qu’inciter ses lecteurs à faire attention à ce genre de détail. En effet, les produits de nos supermarchés peuvent nous mentir sous couvert de marketing.

Une accusation qui fait grand bruit sur la toile et dans les médias.

Ainsi, la marque de beurre à tartiner Primevère prétend-elle faussement être sans huile de palme sur son emballage ? La margarine est en vente sous cette fausse appellation dans tous les supermarchés français. Doit-on en conclure que Primevère ment à tous les Français ?

Le magazine 60 millions de consommateurs a contacté la marque pour obtenir des explications. Et d’après leurs échanges, ils rapportent que Primevère admet une erreur d’impression et que le produit est bien sans huile de palme.

supermarché prix

Primevère explique qu’il s’agit d’une erreur d’impression et garantit que cette margarine ne contient pas d’huile de palme. Et laisse les produits en rayon. Ce qui laisse le consommateur dans la confusion, écrit 60 millions de consommateurs sur le compte Instagram du magazine. Pour obliger les marques à réagir à ces fausses impressions, le magazine appelle les consommateurs à ne pas acheter en cas de contradiction.

En effet, convient People Act Magazine, l’exhaustivité des éléments qui composent les produits de nos supermarchés ne devrait pas laisser les clients perplexes. En fait, c’est plutôt le contraire qui est vrai. Ainsi, pour que cet objectif soit atteint, il convient effectivement de boycotter les produits qui préfèrent jouer sur les deux tableaux.

Néanmoins, la marque Primevère doit être consciente des conséquences d’une telle publicité. Il convient donc de préciser qu’elle s’exprime dans un communiqué de presse. Il s’agit d’assurer aux clients que d’ici la fin du mois de mars, tout sera rentré dans l’ordre dans nos supermarchés.

Au dos de la barquette aux supermarchés, à côté du tableau des valeurs nutritionnelles, la mention ce produit contient de l’huile de palme certifiée durable a été ajoutée par erreur. En réalité, ces deux références sont garanties sans huile de palme. Il ne s’agit en aucun cas d’une tromperie sur la composition de cette gamme sans huile de palme mais d’une erreur d’impression.

Dès que la marque a eu connaissance de l’erreur, la modification urgente des packs a été engagée avec son fournisseur. Les nouveaux emballages arriveront dans les magasins à partir de la fin du mois de mars, précise M. Primevère.


Pierrette Rajaonasy

J'adore particulièrement toutes les actualités people et les séries Netflix, deux sujets pourtant diamétralement opposés que l'on retrouve sur ce magazine francophone ! Je partage donc mon opinion assez régulièrement dans mes articles sur le site.