Alerte conso supermarché : du jambon contaminé à la listeria rappelé en France !

Le site gouvernemental Rappel Conso a publié une nouvelle liste de produits à éviter dont le jambon. Parmi les raisons de ces rappels, il y a la présence de listeria monocytogenes. Il s'agit d'une bactérie pathogène qui peut nuire à la santé sur une longue période. Malheureusement, les consommateurs ne sont pas à l'abri de cette bactérie. Heureusement, une solution de contrôle existe déjà.

Des lots de jambon sec vendus dans les magasins Carrefour font l’objet d’un rappel. Les experts ont détecté la présence de listeria.

Les rappels de produits sont communiqués aux consommateurs pour éviter de consommer des produits contaminés. Il faut faire attention à ces rappels car de temps en temps, les raisons des rappels peuvent être des bactéries dangereuses. Selon la dernière liste publiée, le Jambon Sec Qualité Supérieure 7 mois d’affinage minimum – CARREFOUR BIO est la cible d’un rappel.

alerte jambon

Il s’agit du jambon sec Carrefour du lot 210152561. Les magasins Carrefour ont vendu ce produit entre le 19 et le 22 juillet. Si vous avez acheté du jambon sec dans les magasins Carrefour durant ces périodes, veuillez prêter attention à ces références.

Listeria dans le jambon

Les lots concernés ont le code GTIN 3560071081898. La date de péremption des lots concernés était le 16 octobre 2022. Ces lots étaient présentés dans des barquettes en plastique de 80g.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Cassy Traiteur (@cassytraiteur33)

Ce produit est rappelé en raison du risque de présence de listeria monocytogenes. Les personnes qui ont déjà consommé ces produits doivent impérativement contacter un médecin. La maladie causée par la listeria monocytogenes peut être dangereuse.

Listeria monocytogenes dans du jambon

Listeria contamine les produits alimentaires tels que les charcuteries, les produits laitiers et les salades lors de leur préparation. Cette bactérie est l’agent responsable d’une maladie appelée listériose. Selon l’Organisation mondiale de la santé, cette maladie est l’une des plus graves maladies d’origine alimentaire. Les taux de mortalité associés à l’infection par la listéria sont inquiétants.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Jamonarium.com (@jamonarium)

Si certaines personnes s’en sortent mieux, la maladie peut être mortelle chez les personnes immunodéprimées. Les personnes qui ont ingéré des produits contaminés par la listeria peuvent avoir de la fièvre et/ou des maux de tête. Elles peuvent également éprouver des problèmes tels que des vomissements et des courbatures.

Le site internet du gouvernement invite ces personnes à consulter leur médecin et à signaler leur consommation. En effet, si la listériose s’aggrave, elle peut entraîner des complications neurologiques. Le risque est encore plus grand pour les femmes enceintes, les nourrissons et les personnes âgées.

Il faut donc être vigilant dès l’apparition des premiers symptômes. Si vous avez encore chez vous le produit rappelé, jetez-le ou rapportez-le au magasin. Les magasins Carrefour vous rembourseront. Vous pouvez également contacter le numéro 08 05 90 00 25, disponible du lundi au samedi de 9h à 19h. Le service consommateurs de Carrefour répondra à toutes vos questions.

Une innovation contre la listeria

Le cas de la contamination à la listeria sur les produits rappelés est une question importante. En plus d’être un danger pour la santé, le retrait et la destruction des produits contaminés ont des conséquences économiques. Le secteur agroalimentaire subit des pertes économiques importantes.

Les marques subissent également une perte de clientèle. Les consommateurs se méfient des marques qui sont liées à des scandales d’intoxication alimentaire. Une solution de contrôle pour limiter la contamination par la listeria doit être appliquée.

Depuis juin 2022, le Groupe Lallemand commercialise un produit innovant. Il s’agit de la nouvelle souche Lalcult Protect LC1. Il s’agit d’une solution bactérienne qui permet de contrôler la croissance de Listeria monocytogenes.

Des experts internationaux en microbiologie alimentaire, Anne-Marie Revol-Junelles et Frédéric Borges, ont mené des recherches qui ont abouti à ce résultat. Dans le cadre de leurs travaux, ils ont identifié des souches de bactéries lactiques qui avaient une propriété « anti-listeria monocytogenes ».

Ils ont mené une expérience qui a convaincu Sayens. Depuis 2016, Sayens a entrepris un programme de maturation pour valider l’efficacité du procédé. Sayens a breveté la solution innovante en 2019.

jambon

L’efficacité de la souche anti-listeria a convaincu le groupe Lallemand. Ce dernier a décidé de s’engager dans l’exploitation de la solution. Le 11 juin 2022, les cultures spécialisées Lallemand ont commencé à commercialiser la souche Lalcult Protect LC1.

L’utilisation de cette souche permettra de limiter la contamination de listeria monocytogenes. Les consommateurs seront donc moins exposés à cette bactérie et l’industrie agroalimentaire aura moins de pertes.