Alain Souchon dézingue l’émission The Voice et s’en prend aux jurés !

Eric Dussart et Jade recevaient Alain Souchon dans « On refait la télé » sur RTL. Plutôt rare dans les médias, l’acolyte de Laurent Voulzy s’est un peu lâché en parlant d’une célèbre émission censée révéler des talents de chanteur. En effet, quelques heures avant la diffusion d’un nouvel épisode des auditions à l’aveugle de The Voice, le père de Charles Souchon s’en est pris à la célèbre émission.

Alain Souchon

Alain Souchon était l’invité de l’émission « On refait la télé » de RTL et n’a pas épargné The Voice. Le chanteur a dit tout ce qu’il pensait du rôle des jurés de l’émission.

Lorsque l’animateur a évoqué le fait qu’il ferait un excellent coach dans l’émission, le chanteur de Foule sentimentale Alain Souchon lui a immédiatement coupé la parole : Non, pas du tout ! Vous ne pouvez pas donner des conseils à Alain Bashung pour qu’il se comporte comme ça. Alain Bashung est Alain Bashung, a-t-il expliqué.

Alain Souchon age

Pas vraiment emballé par l’idée de coacher de jeunes talents, Alain Souchon a poursuivi. Véronique Samson, vous n’allez pas lui dire ‘il faut que tu joues du piano comme ça’. Même quand elle débutait, on n’avait pas besoin de lui dire, c’est comme ça. Ce qui est intéressant dans la chanson française, c’est Alain Bashung, c’est Véronique Samson.

On s’en fout si on trouve des gens qui chantent des chansons américaines de manière puissante, a-t-il déclaré, avant d’ajouter : Je m’en fous de ces spectacles et d’ajouter : Je vois Vincent Delerm, par exemple, il regarde avec ses enfants et après il vote, je trouve ça mignon, je trouve ça très bien. Moi je ne regarde pas révèle Alain Souchon.

Alain Souchon plus friand des programmes de Nagui

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Alain Souchon (@alain.souchon)

Si le père de Pierre Souchon ne semble pas très emballé par le concept de The Voice, il avoue avoir une légère préférence pour les concepts de « The Artist » comme celui proposé par Nagui il y a quelques semaines. C’est intéressant, des chansons françaises écrites en français avec le soin que prenaient Claude Nougaro ou Serge Gainsbourg pour être très originaux dans leurs textes, explique-t-il.

Alain Souchon révèle avec qui sa mère Madeleine, qui souffre de la maladie d’Alzheimer, le confondait

Alain Souchon s’engage à lutter contre la maladie d’Alzheimer qui a emporté sa mère. Avec son fils Pierre, il témoignera le 6 mars dans l’émission Zone Interdite, qui sera consacrée à cette maladie. En attendant, le chanteur a répondu aux questions de Télé 7 jours et a révélé l’impact de la maladie sur sa vie.

Elle est partie en 2007 mais pour Alain Souchon, les souvenirs sont encore vivaces. Il faut dire que Madeleine Lemaître, sa mère, avait un sacré tempérament. Après le décès accidentel de Pierre Souchon, son mari, elle prend un pseudonyme pour écrire des romans sentimentaux qui lui permettront de subvenir aux besoins de sa famille. Sous le nom de Nell Pierlain, elle connaît un joli succès.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Alain Souchon (@alain.souchon)

Mais dans sa vieillesse, la mère de la chanteuse développe la maladie d’Alzheimer. Son petit-fils, Pierre, se souvient du regard qu’elle portait sur cette maladie avant qu’elle ne frappe sa famille en plein cœur. Comme tout le monde, on en avait entendu parler. En plus, c’est un nom dur, qui fait peur. On dirait quelque chose qui vient du Troisième Reich. Mais on a vraiment compris de quoi il s’agissait quand ma grand-mère a été frappée, explique Alain Souchon !

On est parti avec le blues.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Alain Souchon (@alain.souchon)

Il y avait eu l’exemple d’Annie Girardot, une actrice formidable et une femme tellement charmante, confirme l’interprète de J’ai dix ans. La voir perdre la tête comme ça nous a brisé le cœur. Ma mère ne me reconnaissait plus. Elle m’a même appelé Jacques Chirac ! Chaque fois qu’on allait la voir, on repartait avec le cafard, avoue Alain Souchon tristement. C’est comme la mort avant la mort, conclut le chanteur avec force.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Alain Souchon (@alain.souchon)

Si certains parviennent à trouver la force de rire de certaines situations absurdes rencontrées face à Alzheimer, ce n’est pas le cas du complice de toujours de Laurent Voulzy, qui confiait déjà en 2017 sa douleur face à la maladie : On fait vivre les gens beaucoup plus longtemps, le corps va plus loin, mais souvent l’esprit ne suit pas.

Alain Souchon

Alors on mélange un peu tout ça avec la sénilité. Mais avec Alzheimer vient s’ajouter la malice et l’agressivité envers les autres. J’ai été très blessée de voir ma mère comme ça. Et quand je l’ai entendue dire que c’était l’arrivée du Tour de France devant sa fenêtre, ça ne m’a pas fait rire. Une histoire douloureuse qui a convaincu le père et le fils de s’engager dans la lutte contre la maladie d’Alzheimer. En mémoire de Madeleine.


Antoine Berrot

Ancien bordelais exilé à Marseille, je suis fasciné par l'univers du sport et des séries TV, surtout celle de Netflix France. Pigiste et rédacteur pour plusieurs magazines peoples, Antoine est de nature curieux et il adore partager son point de vue sur tous les sujets médiatiques.