Quelles sont les aides prévues pour les retraités face au pouvoir d’achat ?

C'était la promesse emblématique du candidat Macron faite aux retraités. Après des semaines de flou, le gouvernement a décidé et veut revaloriser les pensions de retraite et d'invalidité des régimes de base de 4% à partir du 1er juillet. Ce chiffre est censé être proche du taux d'inflation, qui a dépassé 5 % sur un an en juin, selon l'Insee.

Les retraités devraient voir leurs pensions augmenter à partir du 9 août. Face à une inflation record, le gouvernement dit ne pas vouloir laisser les retraités sur le carreau.

Le projet de loi sur le pouvoir d’achat pour les retraités, présenté jeudi en Conseil des ministres et qui doit encore être adopté par l’Assemblée, prévoit plusieurs mesures pour tenter de protéger leur pouvoir d’achat, déjà particulièrement fragile. À quelles aides aurez-vous droit en tant que retraité et dans quelles conditions ? Le Parisien fait le point.

retraités aides

Une revalorisation des pensions de retraite

Comment cette hausse sera-t-elle répercutée ? Concrètement, pour une personne dont la pension est de 1 200 euros, cela représente 60 euros de plus par mois, explique Elisabeth Borne. Un chiffre obtenu si l’on intègre également l’augmentation de 1% en début d’année, a précisé l’entourage du Premier ministre au Parisien.


Après l’adoption du projet de loi à l’Assemblée, les retraités devraient voir cette augmentation sur leur compte bancaire le 9 août, la retraite de base de juillet étant versée à cette date. Il faut toutefois noter que cette augmentation ne concernera que les retraites de base. Les retraites complémentaires, qui sont gérées par les partenaires sociaux et non par l’État, ne sont pas concernées par cette augmentation.

retraités calcul

Une augmentation de l’allocation de solidarité pour les personnes âgées

Autre coup de pouce, l’allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa), qui est versée aux retraités les plus modestes, sera augmentée de 4 %. Son montant dépend de vos revenus et de votre situation familiale. Pour en savoir plus, vous pouvez utiliser un simulateur pour calculer vos droits à cette allocation.


Cette augmentation s’aligne sur celles des autres minima sociaux, comme le revenu de solidarité active (RSA) ou l’allocation aux adultes handicapés (AAH).

Réforme des retraites : Ensemble, RN, Nupes, LR… qui propose quoi ?

Âge de départ à la retraite, montant de la pension de retraite, l’exécutif parviendra-t-il à trouver un accord avec les groupes LR, RN et Nupes qui s’opposent à la réforme des retraites de la majorité ?

Dans son discours de politique générale, le Premier ministre a évoqué la question clivante des retraites. Elle a été chahutée à plusieurs reprises lorsqu’elle a commencé à parler de ce sujet et a dû se répéter plusieurs fois avant de prendre la parole.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par @partageons_le_travail

Pour la prospérité de notre pays et la pérennité de notre système, nous devrons travailler progressivement plus longtemps, a déclaré Elisabeth Borne lors de son discours de politique générale le 6 juillet devant les députés.

Notre pays a besoin d’une réforme de son système de retraite, une réforme qui ne sera pas uniforme, qui devra prendre en compte les carrières longues et la pénibilité et assurer le maintien dans l’emploi des seniors, a-t-elle ajouté.

Le chef du gouvernement a précisé que cette réforme serait menée en concertation avec les partenaires sociaux, en associant les parlementaires le plus tôt possible. Mais la Nupes et le RN y sont opposés.

Pas d’accord sur l’âge de la retraite

Tout d’abord, un compromis devra être trouvé sur l’âge de la retraite. Le gouvernement veut porter l’âge de la retraite à 65 ans pour la plupart des Français d’ici 2031. Mais la gauche et la droite ne sont pas d’accord avec cette proposition.

Nupes plaide pour un âge de départ à la retraite à 60 ans. Le gouvernement est en train de vouloir reporter l’âge légal de la retraite à 65 ans, mais le rétablissement et la mise en place de l’ISF rapporterait autant que le report légal de l’âge de la retraite à 65 ans, a déclaré Ian Brossat, porte-parole du Parti communiste, sur RTL le 7 juillet.

Elisabeth Borne est pour la retraite à 65 ans. Je suis radicalement en désaccord avec cela et, avec mes amis, nous ne transigerons pas sur cette question. Mais, s’il y a des propositions intéressantes de mesures sociales, nous pourrions les voter. J’attends de voir !, a déclaré Alexis Corbière, député français, sur LCP après le discours du Premier ministre.

Quant à Marine Le Pen, elle ne fera pas de compromis. Je refuse d’accepter la retraite à 65 ans. Notre proposition est juste : elle permet de partir entre 60 et 62 ans, avec entre 40 et 42 ans de service, selon l’âge d’entrée dans le système, a-t-elle assuré à Alba Ventura le 7 juillet. Les Républicains, pour leur part, ont demandé dans leur programme électoral une augmentation progressive de l’âge de la retraite de 62 à 65 ans, tout en tenant compte de la pénibilité de certaines carrières.

Un accord sur la revalorisation des pensions de retraite ?

Tout le monde s’accorde sur ce point : les pensions de retraite doivent être revalorisées. Beaucoup de retraités français qui ont travaillé toute leur vie n’arrivent pas à joindre les deux bouts, a déclaré le communiste Ian Brossat sur RTL.

C’est pourquoi la Nupes veut augmenter les pensions en les portant au moins au niveau du SMIC revalorisé pour une carrière complète et le minimum vieillesse au niveau du seuil de pauvreté.

De son côté, le gouvernement veut augmenter les pensions dès cet été de 4%. Dans le projet de réforme que nous portons, il y a un objectif social majeur qui est de porter le minimum vieillesse à 1 100 euros, a souligné le ministre de l’Économie Bruno Le Maire début juin sur France inter.

L’Assemblée nationale et le Sénat seront saisis d’un texte sur le pouvoir d’achat, qui permettra d’indexer les pensions de retraite du régime général, avait précisé Olivier Dussopt sur RTL le 24 mai. Il souhaite que cette indexation sur l’inflation soit valable pour les retraites en juillet.

retraités

Dans son programme, l’ancienne candidate LR à la présidentielle Valérie Pécresse a dit vouloir augmenter la pension de retraite d’au moins un SMIC net par mois pour tous ceux qui ont travaillé toute leur vie. Quant au RN, l’ancienne finaliste Marine Le Pen voulait garantir une pension minimale de 1 000 euros par mois pour les retraites complètes et indexer le montant des pensions de retraite sur l’inflation.