Aide Caf : voici cette aide que des millions de Français ne réclament pas !

De nombreux Français négligent les prestations sociales de la CAF qui sont pourtant leur droit. Nous vous expliquons toutes les aides que vous pouvez demander sans prouver vos revenus.

Cette aide de la Caf que vous laissez dormir depuis des années sans la demander, voici toutes les infos dont vous avez besoin !

En matière de dépenses publiques et sociales, la France est l’un des pays les plus généreux. Près de 32 % de son PIB est consacré aux dépenses, voici le montant de la Caf qui vous est dû.

Aide Caf

Une étude de l’OCDE montre que ces dépenses sont plus élevées que la moyenne des autres pays membres. Le pourcentage moyen des dépenses financières dans ces pays est de 19%.


Les avantages dans les droits d’un Français pour la Caf

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Caf de la Haute-Vienne (@caf_87)


La France consacre la majorité de ses dépenses sociales aux pensions de retraite, aux pensions de réversion et au système de santé. Sauf que la majorité des Français oublient de demander de l’aide en s’adressant à la CAF. Pourtant, ils ont le droit de bénéficier de ces prestations. La plateforme Mes-Allocs a partagé le résultat de ses recherches.

Aussi incroyable que cela puisse être, plus de 10 milliards d’euros sont comptés dans les caisses chaque année. Le fait est que les bénéficiaires ne viennent pas les réclamer. Pourtant, tout cet argent aurait pu être utilisé pour les aides au logement, le revenu de solidarité active ou la prime d’activité. Au lieu d’être utilisé pour ces aides, l’argent dort dans les caisses de la CAF.

Les prestations sociales de la CAF comme le RSA

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Novice Club (@noviceclub)

Les chercheurs ont fait une fixation sur le RSA ou Revenu de Solidarité Active. Ils ont découvert d’étonnantes sommes d’argent que les Français ont négligées. Un bon nombre de familles ne demandent pas cette aide sociale à la CAF. Les données de 2018 ont permis à la DREES de constater que 600 000 foyers n’utilisent pas leur part du RSA.

Si un tiers ne réclame pas son dû chaque trimestre, un cinquième ne le réclame pas du tout.

Cette allocation destinée aux personnes à faibles revenus et aux chômeurs représente près de 330 € par mois. Les non-réclamations de ce dû entraînent un prélèvement de 750 millions d’euros dans les caisses.

Les recherches de la DREES montrent que les personnes qui n’utilisent pas cette aide sont des couples sans enfants, des diplômés, des jeunes. Certains sont propriétaires de leur logement et vivent à Paris ou dans des zones rurales. Selon les données, 49% sont des couples sans enfants et 16% des femmes qui élèvent seules leurs enfants ne demandent pas le RSA.

Il en est de même pour 61 % des propriétaires, 33 % des locataires du privé et 15 % des locataires des HLM. Le pourcentage de non-recours au RSA n’a pas évolué depuis 2010.

Le revenu de solidarité active de la CAF

Comme pour la prime d’activité de la Caf, pour bénéficier du RSA, il faut mettre à jour ses ressources. Comme tout le monde ne peut pas faire de même, la Cour des comptes a décidé de demander une amélioration du revenu de solidarité active. Elle appelle donc à une simplification du versement de l’allocation. Pour ce faire, tous les outils doivent être améliorés. Il s’agit notamment de la « téléprocédure, des simulations et de l’automatisation de la déclaration trimestrielle ».

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Novice Club (@noviceclub)

Selon la Cour des comptes, la mise en place du RSA en France doit permettre d’éviter qu’un Français dans le besoin ne se retrouve dans la pauvreté totale. Les « trappes à inactivité » ont pris fin depuis la mise en place de cette aide en 2009. Depuis, près de 2 millions de personnes en ont bénéficié, soit 46% des allocataires. Le financement du revenu de solidarité active en 2019 allait à 15 millions d’euros.

Prime d’activité, votre aide de la Caf que vous laissez dormir depuis des années !

En revanche, la prime d’activité fait partie des aides auxquelles les Français ne prétendent pas. Cette aide de la CAF va aux personnes qui travaillent et qui ont une source de revenu modeste. Elle encourage l’activité professionnelle et, dans ce cas, soutient le pouvoir d’achat d’un citoyen. Mise en place depuis 2015, le montant de cette prestation dépend des ressources des membres de la famille vivant sous le même toit.

Caf

Pour bénéficier de la prime d’activité, le demandeur doit résider en France, soit au moins neuf mois sur le territoire au cours d’une année. Il faut être de nationalité française et avoir 18 ans ou plus. Un citoyen suisse ou un citoyen de l’Espace économique européen peut également bénéficier de cette prime. Dans le cas contraire, la personne doit être titulaire d’un titre de séjour en cours de validité depuis au moins cinq ans.