Affaire Delphine Jubillar ! Nouveau coup de théâtre, incroyable.

Détenu à la prison de Seysses depuis le 18 juin, Cédric Jubillar continue de clamer son innocence. Ce mardi 24 août, les avocats du jeune homme de 33 ans s’apprêtent à demander la libération de leur client, selon Le Parisien.

Jubillar

Depuis deux mois, Cédric Jubillar est incarcéré à la prison de Seysses, en Haute-Garonne, mais aujourd’hui coup de théatre !

Depuis la disparition de sa femme dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020, il est devenu le principal suspect dans cette affaire. Pourtant, l’homme de 33 ans continue de clamer son innocence. Mardi 24 août, ses trois avocats ont indiqué au Parisien qu’une nouvelle demande de mise en liberté allait être déposée après que leur premier recours, déposé le 23 juin, ait été rejeté par la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Toulouse.

Cédric Jubillar prison

Depuis son incarcération le 18 juin, Cédric Jubillar est placé à l’isolement. Cette décision a été prise pour éviter tout débordement, compte tenu de la forte médiatisation de l’affaire. Pour ses trois avocats, Jean-Baptiste Alary, Emmanuelle Franck et Alexandre Martin, certains des éléments présentés pourraient être erronés : “L’idée que Louis, le fils de Cédric et Delphine, ait entendu une violente dispute le soir de la disparition de sa mère est contredite par la chambre de l’instruction”, explique Me Franck au quotidien. Les temps et les témoignages utilisés pour incriminer le mari de Delphine Jubillar ont été “mal vérifiés” jusqu’à présent.

Delphine Jubillar mort

Améliorer ses conditions de vie en prison

Cette demande de remise en liberté sera déposée le mercredi 25 août et la réponse sera donnée par écrit, dans un délai minimum de dix jours. Selon Le Parisien, les trois avocats de Cédric Jubillar tentent également d’améliorer les conditions de vie du suspect en détention. Interviewée par Femme Actuelle le 11 août, sa nouvelle compagne Séverine a décrit la dureté de la prison : “Il a dû acheter une assiette et une cafetière pour se faire à manger car il ne mange pas vraiment assez. Il a perdu trois kilos. Depuis son incarcération, le peintre et plâtrier a complètement changé d’apparence. Il se serait notamment rasé la tête, à la grande surprise de certains lors d’une audience le 6 juillet dernier.

Delphine Jubillar : cette nouvelle passée inaperçue concernant le linge suspect de son mari !

La disparition de Delphine Jubillar est toujours d’actualité. Alors que son mari est mis en examen pour son meurtre aggravé, une nouvelle information concernant le linge qu’il avait jeté à 4h50 du matin le jour de sa disparition risque de faire du bruit. Le nouveau détective explique ce qu’il a finalement mis dans la lessive.

Où est passée Delphine Jubillar ? C’est la question qui reste toujours sans réponse plus de huit mois après sa disparition. Depuis la nuit du 15 au 16 décembre 2020, elle n’a plus donné aucun signe de vie. Après des mois d’enquête et de recherches, son mari, Cédric Jubillar, a été mis en examen en juin 2021 pour son meurtre aggravé. Le père de famille continue de nier les faits et assure qu’il n’a rien à voir avec la disparition de sa femme.

Mais plusieurs indices ont mis les enquêteurs sur sa piste, comme la machine à laver qu’il a fait démarrer vers 4h50 du matin le jour de la disparition de sa femme. Selon les informations connues, Cédric Jubillar avait mis dans cette machine une couette qui appartenait à la mère de ses enfants. Cependant, Le Nouveau Détective révèle qu’il ne s’agissait pas d’une couette. “On sait aujourd’hui que ce n’est pas la couette de Delphine, qu’elle ne sera mise dans la machine que trente-cinq heures plus tard”, écrit le magazine d’information.

Jubillar

Aujourd’hui, la question est de savoir ce qu’il a pu mettre dans la machine à une telle heure. Par ailleurs, la défense de Cédric Jubillar avait bien l’intention de démonter tous les arguments du procureur de Toulouse lors de l’audience de demande de mise en liberté qui s’est déroulée début juillet.

Que lavait Cédric Jubillar à 4h50 du matin ?

“Lors de l’audience, nous allons démonter un par un tous les éléments avancés par le procureur de la République de Toulouse lors de sa conférence de presse. La couette qui tournait dans la machine à laver, les aboiements des chiens, le déplacement de la voiture... nous allons tout expliquer. Ils n’ont pas vraiment de preuves, c’est pour ça qu’ils mettent beaucoup de pression pendant les auditions : pour obtenir des aveux. Personne n’a besoin d’aveux quand on a des preuves…”, a déclaré Jean-Baptiste Alary dans les colonnes du magazine People Act.


Martha Levine

Tout projet incroyable commence par une étincelle et un esprit talentueux. C'est le cas pour Martha Levine, la fondatrice du site PEOPLE ACT MAGAZINE. À tout juste 41 ans, elle a eu une idée brillante en tant que femme de lancer ce projet unique sur les stars et les peoples français.