Affaire Delphine Jubillar : les mystérieux échanges entre la compagne de son amant.

Delphine Jubillar

Affaire Delphine Jubillar : un élément nouveau. les étranges échanges entre l’infirmière du Tarn et la compagne de son amant.

Sept mois après la disparition de Delphine Jubillar, son mari Cédric Jubillar, mis en examen pour le meurtre de sa femme, continue de nier les faits. Cependant, un fait reste indéniable : le couple Jubillar connaissait de nombreuses difficultés. Dans de nouveaux textos échangés avec sa femme Delphine, révélés récemment par La Dépêche du Midi, celle-ci semble déterminée à mettre fin à leur mariage, malgré l’insistance du peintre et plâtrier de 33 ans à vouloir le sauver. Ce 15 juillet, de nouveaux éléments viennent enrichir l’enquête : Des SMS échangés cette fois entre Delphine et le compagnon de son amant, quelques heures seulement avant sa disparition.

Delphine Jubillar

C’est ce que révèle aujourd’hui La Dépêche du Midi : le matin du 15 décembre 2020, la mère de Louis et Eliyah est allée discuter avec le compagnon de son amant à Montauban. “Tu prendras ma place quand elle sera libre, pour l’instant ce n’est pas le cas…”, lance celle qui vient de découvrir leur liaison. Alors que l’amant de Delphine Jubillar lui avait envoyé un message avec un emoji cœur, son compagnon est tombé dessus et a demandé des explications. Il a alors avoué sa liaison avec l’infirmière de 33 ans et lui a dit qu’il voulait mettre fin à leur vie commune. Mère d’un jeune enfant et vivant avec lui depuis des années, elle décide alors de contacter Delphine. “Les échanges sont brefs mais courtois”, dit-elle.

“Vous aurez toujours une place entre nous”.

Cédric Jubillar

Delphine Jubillar tente de la rassurer et écrit : “Vous garderez toujours une place entre nous”. Les deux femmes décident même de faire un pacte, la femme de l’amant de Montauban demandant à celle de Cédric Jubillar de ne pas entrer en contact avec lui pendant les fêtes de fin d’année. Le temps pour elle de digérer le choc. Le 15 décembre, les amoureux pensent déjà à leur avenir et au moment où ils emménageront enfin ensemble. L’emploi du temps du couple de Montauban a bien sûr été vérifié et ces vérifications n’indiquent aucun déplacement à Cagnac-Les-Mines. La soirée du 15 décembre marquera le décès de Delphine Jubillar.

Delphine Jubillar : la découverte qui intrigue la police

Delphine Jubillar

Une avancée dans l’enquête sur la disparition de Delphine Jubillar ? Ce dimanche 23 mai, un internaute, très impliqué dans la recherche de cette infirmière disparue en décembre 2020, a posté sur un groupe Facebook dédié à la recherche, avoir fait une trouvaille qui pourrait être décisive : “un drap à moitié enterré”. Stéphanie, la jeune femme en question, creusait dans le secteur de Cagnac-les-Mines le samedi 22 mai, “au bas de la route de Pignès, près de la voie ferrée, à l’entrée de Cagnac, en sortant de Lescure”, précise-t-elle dans son post.

Delphine Jubillar morte

Cette découverte a suffi à faire déplacer les gendarmes, venus “observer la feuille”, poursuit-elle. Pour le reste, sa sortie n’a pas été très fructueuse, regrette-t-elle. “Rien de très concret, à part un drap retrouvé à moitié enterré”, avant de déplorer l’état de la zone qu’elle fouillait samedi 22 mai. “C’était un endroit dégueulasse, une décharge sauvage avec des pneus, des déchets, des préservatifs usagés, etc. Deux cabanes et une voiture en panne. Deux cabanes et une voiture cassée abandonnée”.

Comme Stéphanie, de nombreux internautes se sont mobilisés pour retrouver Delphine Jubillar, une infirmière de 33 ans disparue à Cagnac-les-Mines dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020. Ils ont créé des groupes sur les réseaux sociaux, comme cette page “Delphine Jubillar/ affaire énigmatique”, qui n’est accessible qu’aux membres du groupe. Ils y postent leurs découvertes, et organisent des fouilles, comme cette balade réalisée par la même Stéphanie avec deux autres personnes en mars 2021.

Delphine Jubillar

Cédric Jubillar lors de l’hommage à sa femme Delphine le 16 mai dernier

Un rassemblement en hommage à Delphine Jubillar était organisé le dimanche 16 mai à Cagnac-les-Mines, sur le parking de la salle des fêtes de la commune, suivi d’une chasse. Surprise, Cédric Jubillar, le mari et père des deux enfants de la disparue était présent. Partie civile, mais aussi suspect potentiel dans la disparition de sa femme, il avait déclaré : “Que je vienne ou non, je savais qu’on allait parler de moi et me critiquer. Mais je me suis dit que c’était mieux que je vienne…”, avait-il déclaré selon Le Parisien.

“On n’abandonne pas”. C’est comme un mantra entendu dans la bouche des proches de l’infirmière de 33 ans, mais aussi parmi les anonymes réunis autour de cette affaire.


Martha Levine

Tout projet incroyable commence par une étincelle et un esprit talentueux. C'est le cas pour Martha Levine, la fondatrice du site PEOPLE ACT MAGAZINE. À tout juste 41 ans, elle a eu une idée brillante en tant que femme de lancer ce projet unique sur les stars et les peoples français.