Affaire Delphine Jubillar : le téléphone parle enfin ! les nouvelles informations.

Les indices s’accumulent et les proches de Delphine Jubillar espèrent plus que tout qu’ils ouvriront la voie à une solution. Alors que Cédric Jubillar va être libéré de sa cellule de la prison de Seysses pour comparaître devant la justice, les enquêteurs s’intéressent d’un peu plus près aux téléphones portables du couple.

Delphine Jubillar

Ce vendredi 15 octobre, des éléments importants concernant les téléphones portables de Cédric et Delphine Jubillar vont permettre de faire progresser l’enquête.

En effet, plusieurs éléments concernant les appareils pourraient éclaircir le mystère selon les informations de BFMTV du vendredi 15 octobre. Tout d’abord, le téléphone de l’infirmière de 33 ans a été éteint quelques minutes avant 8h du matin.

Des investigations sur son compte Google ont ensuite révélé qu’elle a envoyé un dernier message le 15 décembre 2020 à 22h58. Une photo d’elle partagée avec son amant sur Snapchat.

Affaire Delphine Jubillar

Plus tard dans la nuit, Delphine Jubillar a pourtant utilisé son téléphone, plus précisément WhatsApp et son appareil photo.

Mais pour une source proche de l’enquête, il n’y aurait aucune certitude que ce soit Delphine Jubillar qui, à ce moment-là, ait fait usage de son téléphone. Et le téléphone portable de son mari ?

Cédric Jubillar aurait d’abord joué au jeu vidéo Game of Thrones vers 22 heures avant de l’éteindre. Vers 4 heures du matin, à 3h53, il s’est rendu sur le site de rencontres Badoo.

Une minute plus tard, il a essayé de joindre sa femme en envoyant des SMS, en téléphonant, en envoyant des messages et en utilisant Instagram. Il aurait essayé de la joindre près de 200 fois.

Cédric Jubillar n’a pas l’habitude de laisser son téléphone portable éteint.

Ces données sont cohérentes avec le récit de la nuit des faits par l’artisan. Cédric Jubillar a expliqué avoir constaté l’absence de sa femme Delphine Jubillar vers 4h du matin, lorsqu’il a été réveillé par les pleurs de sa fille.

Il a alors contacté plusieurs amis de sa femme avant de s’adresser à la police. A 7h12, Cédric Jubillar a de nouveau choisi de jouer à son jeu Game of Thrones.

Une activité loin d’être troublante, sauf que les enquêteurs soulignent qu’il est curieux que son téléphone ait été éteint de 22h08 à 3h53, ce qui ne semble pas être son habitude.

Reste à savoir comment le mis en cause va se justifier lors de l’audience prévue ce vendredi 15 octobre 2021.

Affaire Delphine Jubillar : le mari, suspect numéro un, interrogé par ses juges.

Une citation…. « Dix mois après la disparition de Delphine Jubillar, une infirmière de 33 ans, son mari Cédric a été entendu vendredi au palais de justice de Toulouse par les deux magistrats qui l’ont mis en examen pour meurtre en juin.

C’était la première fois que la cour était saisie de l’affaire, et c’était la première fois que la cour était saisie de l’affaire. C’était le premier interrogatoire du suspect numéro un en tant qu’accusé.

En février, le peintre et plâtrier de 34 ans a été entendu comme partie civile par les juges chargés de l’enquête depuis fin décembre 2020.

L’audition devrait durer plusieurs heures, selon ses avocats, qui ont indiqué qu’ils ne s’exprimeront qu’après l’interrogatoire.

Cédric Jubillar, intérimaire dans le secteur du bâtiment, nie toute implication dans la disparition de sa femme et a déposé trois recours auprès de la justice pour demander sa libération.

Il est détenu depuis le 18 juin à la prison de Seysses, près de Toulouse, à l’isolement.

C’est la première fois qu’il sera interrogé par les magistrats sur le fond. Nous n’attendons pas grand-chose de cette audience.

Nous attendons que les questions soient posées de manière objective, dans des conditions sereines, plus adaptées que lors de la garde à vue, a déclaré à l’AFP son avocate, Me Emmanuelle Franck.

Cédric Jubillar l’interrogatoire !

Delphine Jubillar

Pour les défenseurs de Cédric Jubillar, qui dénoncent une absence de preuves, une erreur judiciaire se profile si la justice reste campée sur ses positions.

De son côté, la justice avance des indices graves et concordants qui, mis bout à bout, ont conduit les enquêteurs à soupçonner le mari.

Delphine, qui travaillait comme infirmière de nuit dans une clinique d’Albi, et Cédric Jubillar vivaient avec leurs enfants âgés de deux et six ans dans une villa encore en construction à Cagnac-les-Mines, un village du Tarn.

Le 16 décembre 2020 à l’aube, son mari a signalé sa disparition aux gendarmes. Peu avant Noël et quelques semaines après la condamnation de Jonathan Daval pour le meurtre de sa femme Alexia, cette affaire avait fait grand bruit. Aujourd’hui encore, les recherches pour retrouver Delphine Jubillar se poursuivent.


Antoine Berrot

Ancien bordelais exilé à Marseille, je suis fasciné par l'univers du sport et des séries TV, surtout celle de Netflix France. Pigiste et rédacteur pour plusieurs magazines peoples, Antoine est de nature curieux et il adore partager son point de vue sur tous les sujets médiatiques.