Une 4eme dose du vaccin obligatoire à cause d’une erreur de congélation.

La campagne de rappel pour l’administration de la troisième dose de vaccin est désormais étendue à tous les adultes. Depuis les annonces d’Olivier Véran, les Français se pressent dans les centres de vaccination, mais il y a parfois quelques problèmes.

vaccin

Une quatrième dose de vaccin Covid-19 a été administrée à plusieurs personnes en raison d’une erreur de congélation. Les explications.

La campagne de rappel pour l’administration de la troisième dose de vaccin est désormais étendue à tous les adultes. Depuis les annonces d’Olivier Véran, les Français se pressent dans les centres de vaccination, mais il y a parfois quelques problèmes.

Une quatrième dose après une erreur de congélation

L’un des centres de vaccination d’Amiens a connu un problème : 83 doses de vaccin Pfizer ont été administrées alors qu’elles avaient été décongelées pendant 35 jours au lieu des 30 jours habituels. Bien que cette injection ne soit pas dangereuse, la préfecture de la ville qui l’a annoncée a déclaré : L’efficacité du vaccin diminue au-delà des 30 jours de décongélation.

quatrième dose

Les autorités sanitaires ont été rapidement informées et les 83 personnes concernées ont donc été rapidement rappelées et se sont vues proposer une 4ᵉ dose de vaccin, cette fois-ci correctement congelée. Pour ne pas risquer de mécontenter les personnes concernées, la préfecture leur a donc indiqué dans un communiqué de presse qu’elles pouvaient se procurer leur nouvelle dose où elles le souhaitaient et que les pompiers pouvaient même venir la remettre à leur domicile.

La dose de rappel du vaccin pour les plus de 18 ans

Olivier Véran a indiqué quelles nouvelles mesures étaient mises en place pour tenter de lutter contre la 5ᵉ vague de Covid-19 qui est de plus en plus importante en France, d’autant plus que le variant Omicron, plus contagieux que Delta, vient de faire son apparition dans le pays. La ministre de la Santé a ensuite annoncé que la dose de rappel était désormais ouverte à tous les Français de plus de 18 ans et qu’il serait obligatoire de disposer d’un carnet de santé valable 7 mois après la seconde vaccination.

erreur de congélation

Quant aux plus de 65 ans, ils doivent prendre cette troisième dose avant le 15 décembre, car elle sera incluse dans leur carnet de santé à partir de cette date. Les Français se sont rués sur Doctolib, qui permet de prendre des rendez-vous médicaux, et la plateforme s’est complètement effondrée. Il est encore aujourd’hui difficile de trouver un créneau rapidement.

Une quatrième dose sur avis médical

Pour répondre à votre question, nous avons interrogé la Direction générale de la santé (DGS), qui répond clairement : Pour les personnes dont le schéma vaccinal initial nécessitait trois injections, la piqûre de rappel est bien une quatrième injection. Cependant, l’éligibilité des personnes immunodéprimées au rappel doit être décidée au cas par cas, après un examen médical. En d’autres termes, votre médecin peut vous adresser une quatrième dose de rappel s’il le juge nécessaire.

Un rapport du Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale (COSV) du 19 août 2021 va également dans ce sens : Pour les personnes gravement immunodéprimées, l’administration d’une dose supplémentaire de vaccin s’inscrit dans un schéma spécifique entre la vaccination de rappel et les tentatives de prise de doses supplémentaires pour améliorer la réponse immunitaire, explique le COSV.

À l’époque, le Conseil suggérait un délai minimum de six mois entre la primo-vaccination et le rappel, qui a depuis été ramené à cinq. Toutefois, certaines situations pourraient justifier, pour diverses raisons pratiques (personnes immunodéprimées, simultanéité de la vaccination antigrippale, etc.), l’administration d’une vaccination de rappel sans attendre cinq mois après la primo-vaccination. Dans ces situations, un délai minimum de trois mois entre la primo-vaccination et l’administration du rappel pourrait être pratiqué, poursuit le COSV.

vaccin

Le carnet de santé reste valable

Vous pouvez vous faire vacciner dans un centre de vaccination, chez votre médecin traitant (généraliste ou spécialiste), dans une pharmacie, dans le cabinet d’une infirmière ou d’une sage-femme, ou dans les services hospitaliers où vous êtes soigné.

Si la troisième dose est nécessaire pour obtenir un passeport sanitaire pour les personnes immunocompétentes, la quatrième injection que vous pourriez recevoir n’aura aucune incidence sur la vôtre : Le carnet de santé des personnes nécessitant une quatrième dose restera valable à partir du moment où elles auront suivi un premier schéma vaccinal à trois doses, confirme la DGS.


Pierrette Rajaonasy

J'adore particulièrement toutes les actualités people et les séries Netflix, deux sujets pourtant diamétralement opposés que l'on retrouve sur ce magazine francophone ! Je partage donc mon opinion assez régulièrement dans mes articles sur le site.